Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
vagabondblog1.com

Saïgon HoChiMinh ville 1995 ( 3 )

26 Septembre 2019 , Rédigé par Bernard Viguier Publié dans #voyage

Vestiges de la colonisation française: les modèles antédiluviens de Renault et Peugeot bâchés ou pas, Dauphine ou  203 puis 403, rafistolés mais toujours roulants et pas touchés par l'obsolescence programmée - ce qui n'a pas été le cas de la colonisation; le billard à trois boules que l'on trouve partout; les baguettes, eh oui, et Ban Me, le pain de mie, ainsi que Opla, les oeufs sUr le plat, le Jam Bon, le Ba Tè ( pâté ), sans oublier la Vache-qui-rit, voilà les traces laissées dans la rue par à peu près un siècle de présence française.
Vestiges de la colonisation française: les modèles antédiluviens de Renault et Peugeot bâchés ou pas, Dauphine ou  203 puis 403, rafistolés mais toujours roulants et pas touchés par l'obsolescence programmée - ce qui n'a pas été le cas de la colonisation; le billard à trois boules que l'on trouve partout; les baguettes, eh oui, et Ban Me, le pain de mie, ainsi que Opla, les oeufs sUr le plat, le Jam Bon, le Ba Tè ( pâté ), sans oublier la Vache-qui-rit, voilà les traces laissées dans la rue par à peu près un siècle de présence française.
Vestiges de la colonisation française: les modèles antédiluviens de Renault et Peugeot bâchés ou pas, Dauphine ou  203 puis 403, rafistolés mais toujours roulants et pas touchés par l'obsolescence programmée - ce qui n'a pas été le cas de la colonisation; le billard à trois boules que l'on trouve partout; les baguettes, eh oui, et Ban Me, le pain de mie, ainsi que Opla, les oeufs sUr le plat, le Jam Bon, le Ba Tè ( pâté ), sans oublier la Vache-qui-rit, voilà les traces laissées dans la rue par à peu près un siècle de présence française.
Vestiges de la colonisation française: les modèles antédiluviens de Renault et Peugeot bâchés ou pas, Dauphine ou  203 puis 403, rafistolés mais toujours roulants et pas touchés par l'obsolescence programmée - ce qui n'a pas été le cas de la colonisation; le billard à trois boules que l'on trouve partout; les baguettes, eh oui, et Ban Me, le pain de mie, ainsi que Opla, les oeufs sUr le plat, le Jam Bon, le Ba Tè ( pâté ), sans oublier la Vache-qui-rit, voilà les traces laissées dans la rue par à peu près un siècle de présence française.
Vestiges de la colonisation française: les modèles antédiluviens de Renault et Peugeot bâchés ou pas, Dauphine ou  203 puis 403, rafistolés mais toujours roulants et pas touchés par l'obsolescence programmée - ce qui n'a pas été le cas de la colonisation; le billard à trois boules que l'on trouve partout; les baguettes, eh oui, et Ban Me, le pain de mie, ainsi que Opla, les oeufs sUr le plat, le Jam Bon, le Ba Tè ( pâté ), sans oublier la Vache-qui-rit, voilà les traces laissées dans la rue par à peu près un siècle de présence française.
Vestiges de la colonisation française: les modèles antédiluviens de Renault et Peugeot bâchés ou pas, Dauphine ou  203 puis 403, rafistolés mais toujours roulants et pas touchés par l'obsolescence programmée - ce qui n'a pas été le cas de la colonisation; le billard à trois boules que l'on trouve partout; les baguettes, eh oui, et Ban Me, le pain de mie, ainsi que Opla, les oeufs sUr le plat, le Jam Bon, le Ba Tè ( pâté ), sans oublier la Vache-qui-rit, voilà les traces laissées dans la rue par à peu près un siècle de présence française.
Vestiges de la colonisation française: les modèles antédiluviens de Renault et Peugeot bâchés ou pas, Dauphine ou  203 puis 403, rafistolés mais toujours roulants et pas touchés par l'obsolescence programmée - ce qui n'a pas été le cas de la colonisation; le billard à trois boules que l'on trouve partout; les baguettes, eh oui, et Ban Me, le pain de mie, ainsi que Opla, les oeufs sUr le plat, le Jam Bon, le Ba Tè ( pâté ), sans oublier la Vache-qui-rit, voilà les traces laissées dans la rue par à peu près un siècle de présence française.
Vestiges de la colonisation française: les modèles antédiluviens de Renault et Peugeot bâchés ou pas, Dauphine ou  203 puis 403, rafistolés mais toujours roulants et pas touchés par l'obsolescence programmée - ce qui n'a pas été le cas de la colonisation; le billard à trois boules que l'on trouve partout; les baguettes, eh oui, et Ban Me, le pain de mie, ainsi que Opla, les oeufs sUr le plat, le Jam Bon, le Ba Tè ( pâté ), sans oublier la Vache-qui-rit, voilà les traces laissées dans la rue par à peu près un siècle de présence française.
Vestiges de la colonisation française: les modèles antédiluviens de Renault et Peugeot bâchés ou pas, Dauphine ou  203 puis 403, rafistolés mais toujours roulants et pas touchés par l'obsolescence programmée - ce qui n'a pas été le cas de la colonisation; le billard à trois boules que l'on trouve partout; les baguettes, eh oui, et Ban Me, le pain de mie, ainsi que Opla, les oeufs sUr le plat, le Jam Bon, le Ba Tè ( pâté ), sans oublier la Vache-qui-rit, voilà les traces laissées dans la rue par à peu près un siècle de présence française.
Vestiges de la colonisation française: les modèles antédiluviens de Renault et Peugeot bâchés ou pas, Dauphine ou  203 puis 403, rafistolés mais toujours roulants et pas touchés par l'obsolescence programmée - ce qui n'a pas été le cas de la colonisation; le billard à trois boules que l'on trouve partout; les baguettes, eh oui, et Ban Me, le pain de mie, ainsi que Opla, les oeufs sUr le plat, le Jam Bon, le Ba Tè ( pâté ), sans oublier la Vache-qui-rit, voilà les traces laissées dans la rue par à peu près un siècle de présence française.
Vestiges de la colonisation française: les modèles antédiluviens de Renault et Peugeot bâchés ou pas, Dauphine ou  203 puis 403, rafistolés mais toujours roulants et pas touchés par l'obsolescence programmée - ce qui n'a pas été le cas de la colonisation; le billard à trois boules que l'on trouve partout; les baguettes, eh oui, et Ban Me, le pain de mie, ainsi que Opla, les oeufs sUr le plat, le Jam Bon, le Ba Tè ( pâté ), sans oublier la Vache-qui-rit, voilà les traces laissées dans la rue par à peu près un siècle de présence française.
Vestiges de la colonisation française: les modèles antédiluviens de Renault et Peugeot bâchés ou pas, Dauphine ou  203 puis 403, rafistolés mais toujours roulants et pas touchés par l'obsolescence programmée - ce qui n'a pas été le cas de la colonisation; le billard à trois boules que l'on trouve partout; les baguettes, eh oui, et Ban Me, le pain de mie, ainsi que Opla, les oeufs sUr le plat, le Jam Bon, le Ba Tè ( pâté ), sans oublier la Vache-qui-rit, voilà les traces laissées dans la rue par à peu près un siècle de présence française.
Vestiges de la colonisation française: les modèles antédiluviens de Renault et Peugeot bâchés ou pas, Dauphine ou  203 puis 403, rafistolés mais toujours roulants et pas touchés par l'obsolescence programmée - ce qui n'a pas été le cas de la colonisation; le billard à trois boules que l'on trouve partout; les baguettes, eh oui, et Ban Me, le pain de mie, ainsi que Opla, les oeufs sUr le plat, le Jam Bon, le Ba Tè ( pâté ), sans oublier la Vache-qui-rit, voilà les traces laissées dans la rue par à peu près un siècle de présence française.
Vestiges de la colonisation française: les modèles antédiluviens de Renault et Peugeot bâchés ou pas, Dauphine ou  203 puis 403, rafistolés mais toujours roulants et pas touchés par l'obsolescence programmée - ce qui n'a pas été le cas de la colonisation; le billard à trois boules que l'on trouve partout; les baguettes, eh oui, et Ban Me, le pain de mie, ainsi que Opla, les oeufs sUr le plat, le Jam Bon, le Ba Tè ( pâté ), sans oublier la Vache-qui-rit, voilà les traces laissées dans la rue par à peu près un siècle de présence française.
Vestiges de la colonisation française: les modèles antédiluviens de Renault et Peugeot bâchés ou pas, Dauphine ou  203 puis 403, rafistolés mais toujours roulants et pas touchés par l'obsolescence programmée - ce qui n'a pas été le cas de la colonisation; le billard à trois boules que l'on trouve partout; les baguettes, eh oui, et Ban Me, le pain de mie, ainsi que Opla, les oeufs sUr le plat, le Jam Bon, le Ba Tè ( pâté ), sans oublier la Vache-qui-rit, voilà les traces laissées dans la rue par à peu près un siècle de présence française.
Vestiges de la colonisation française: les modèles antédiluviens de Renault et Peugeot bâchés ou pas, Dauphine ou  203 puis 403, rafistolés mais toujours roulants et pas touchés par l'obsolescence programmée - ce qui n'a pas été le cas de la colonisation; le billard à trois boules que l'on trouve partout; les baguettes, eh oui, et Ban Me, le pain de mie, ainsi que Opla, les oeufs sUr le plat, le Jam Bon, le Ba Tè ( pâté ), sans oublier la Vache-qui-rit, voilà les traces laissées dans la rue par à peu près un siècle de présence française.
Vestiges de la colonisation française: les modèles antédiluviens de Renault et Peugeot bâchés ou pas, Dauphine ou  203 puis 403, rafistolés mais toujours roulants et pas touchés par l'obsolescence programmée - ce qui n'a pas été le cas de la colonisation; le billard à trois boules que l'on trouve partout; les baguettes, eh oui, et Ban Me, le pain de mie, ainsi que Opla, les oeufs sUr le plat, le Jam Bon, le Ba Tè ( pâté ), sans oublier la Vache-qui-rit, voilà les traces laissées dans la rue par à peu près un siècle de présence française.

Vestiges de la colonisation française: les modèles antédiluviens de Renault et Peugeot bâchés ou pas, Dauphine ou 203 puis 403, rafistolés mais toujours roulants et pas touchés par l'obsolescence programmée - ce qui n'a pas été le cas de la colonisation; le billard à trois boules que l'on trouve partout; les baguettes, eh oui, et Ban Me, le pain de mie, ainsi que Opla, les oeufs sUr le plat, le Jam Bon, le Ba Tè ( pâté ), sans oublier la Vache-qui-rit, voilà les traces laissées dans la rue par à peu près un siècle de présence française.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article