Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
vagabondblog1.com

A Sumba, on sacrifie bien les buffles !

4 Mars 2017 , Rédigé par Bernard Viguier Publié dans #voyage

Il s'agit d'une cérémonie rituelle - et d'une fête au village à laquelle nous avons été gentiment invités -  accompagnant le déplacement définitif des ossements d'un défunt  - qui peut être décédé depuis plusieurs mois voire quelques années. Plus la personne était importante dans la communauté, et plus de buffles ( et chiens )  seront sacrifiés pour plaire aux dieux. Il s'agit d'abord de déplacer l'énorme pierre, tous les hommes s'y mettent.Avant le sacrifice, un chef religieux de la communauté animiste puis un pasteur ( en veste beige sur la photo 3 )  font un petit discours. Les animaux sacrifiés sont ensuite cuits au feu de bois et dégustés par tous les villageois et leurs hôtes. Les buffles comme les chiens sont tués rapidement, le mieux possible, si l'on peut dire; le chien est d'abord immobilisé au moyen d'une fourche de bois en V retourné. On coupe les tendons du buffle pour qu'il ne s'enfuie pas,  il se vide en quelques minutes de son sang avant de tomber à genoux. Les bêtes sont débitées sur place.
Il s'agit d'une cérémonie rituelle - et d'une fête au village à laquelle nous avons été gentiment invités -  accompagnant le déplacement définitif des ossements d'un défunt  - qui peut être décédé depuis plusieurs mois voire quelques années. Plus la personne était importante dans la communauté, et plus de buffles ( et chiens )  seront sacrifiés pour plaire aux dieux. Il s'agit d'abord de déplacer l'énorme pierre, tous les hommes s'y mettent.Avant le sacrifice, un chef religieux de la communauté animiste puis un pasteur ( en veste beige sur la photo 3 )  font un petit discours. Les animaux sacrifiés sont ensuite cuits au feu de bois et dégustés par tous les villageois et leurs hôtes. Les buffles comme les chiens sont tués rapidement, le mieux possible, si l'on peut dire; le chien est d'abord immobilisé au moyen d'une fourche de bois en V retourné. On coupe les tendons du buffle pour qu'il ne s'enfuie pas,  il se vide en quelques minutes de son sang avant de tomber à genoux. Les bêtes sont débitées sur place.
Il s'agit d'une cérémonie rituelle - et d'une fête au village à laquelle nous avons été gentiment invités -  accompagnant le déplacement définitif des ossements d'un défunt  - qui peut être décédé depuis plusieurs mois voire quelques années. Plus la personne était importante dans la communauté, et plus de buffles ( et chiens )  seront sacrifiés pour plaire aux dieux. Il s'agit d'abord de déplacer l'énorme pierre, tous les hommes s'y mettent.Avant le sacrifice, un chef religieux de la communauté animiste puis un pasteur ( en veste beige sur la photo 3 )  font un petit discours. Les animaux sacrifiés sont ensuite cuits au feu de bois et dégustés par tous les villageois et leurs hôtes. Les buffles comme les chiens sont tués rapidement, le mieux possible, si l'on peut dire; le chien est d'abord immobilisé au moyen d'une fourche de bois en V retourné. On coupe les tendons du buffle pour qu'il ne s'enfuie pas,  il se vide en quelques minutes de son sang avant de tomber à genoux. Les bêtes sont débitées sur place.
Il s'agit d'une cérémonie rituelle - et d'une fête au village à laquelle nous avons été gentiment invités -  accompagnant le déplacement définitif des ossements d'un défunt  - qui peut être décédé depuis plusieurs mois voire quelques années. Plus la personne était importante dans la communauté, et plus de buffles ( et chiens )  seront sacrifiés pour plaire aux dieux. Il s'agit d'abord de déplacer l'énorme pierre, tous les hommes s'y mettent.Avant le sacrifice, un chef religieux de la communauté animiste puis un pasteur ( en veste beige sur la photo 3 )  font un petit discours. Les animaux sacrifiés sont ensuite cuits au feu de bois et dégustés par tous les villageois et leurs hôtes. Les buffles comme les chiens sont tués rapidement, le mieux possible, si l'on peut dire; le chien est d'abord immobilisé au moyen d'une fourche de bois en V retourné. On coupe les tendons du buffle pour qu'il ne s'enfuie pas,  il se vide en quelques minutes de son sang avant de tomber à genoux. Les bêtes sont débitées sur place.
Il s'agit d'une cérémonie rituelle - et d'une fête au village à laquelle nous avons été gentiment invités -  accompagnant le déplacement définitif des ossements d'un défunt  - qui peut être décédé depuis plusieurs mois voire quelques années. Plus la personne était importante dans la communauté, et plus de buffles ( et chiens )  seront sacrifiés pour plaire aux dieux. Il s'agit d'abord de déplacer l'énorme pierre, tous les hommes s'y mettent.Avant le sacrifice, un chef religieux de la communauté animiste puis un pasteur ( en veste beige sur la photo 3 )  font un petit discours. Les animaux sacrifiés sont ensuite cuits au feu de bois et dégustés par tous les villageois et leurs hôtes. Les buffles comme les chiens sont tués rapidement, le mieux possible, si l'on peut dire; le chien est d'abord immobilisé au moyen d'une fourche de bois en V retourné. On coupe les tendons du buffle pour qu'il ne s'enfuie pas,  il se vide en quelques minutes de son sang avant de tomber à genoux. Les bêtes sont débitées sur place.
Il s'agit d'une cérémonie rituelle - et d'une fête au village à laquelle nous avons été gentiment invités -  accompagnant le déplacement définitif des ossements d'un défunt  - qui peut être décédé depuis plusieurs mois voire quelques années. Plus la personne était importante dans la communauté, et plus de buffles ( et chiens )  seront sacrifiés pour plaire aux dieux. Il s'agit d'abord de déplacer l'énorme pierre, tous les hommes s'y mettent.Avant le sacrifice, un chef religieux de la communauté animiste puis un pasteur ( en veste beige sur la photo 3 )  font un petit discours. Les animaux sacrifiés sont ensuite cuits au feu de bois et dégustés par tous les villageois et leurs hôtes. Les buffles comme les chiens sont tués rapidement, le mieux possible, si l'on peut dire; le chien est d'abord immobilisé au moyen d'une fourche de bois en V retourné. On coupe les tendons du buffle pour qu'il ne s'enfuie pas,  il se vide en quelques minutes de son sang avant de tomber à genoux. Les bêtes sont débitées sur place.
Il s'agit d'une cérémonie rituelle - et d'une fête au village à laquelle nous avons été gentiment invités -  accompagnant le déplacement définitif des ossements d'un défunt  - qui peut être décédé depuis plusieurs mois voire quelques années. Plus la personne était importante dans la communauté, et plus de buffles ( et chiens )  seront sacrifiés pour plaire aux dieux. Il s'agit d'abord de déplacer l'énorme pierre, tous les hommes s'y mettent.Avant le sacrifice, un chef religieux de la communauté animiste puis un pasteur ( en veste beige sur la photo 3 )  font un petit discours. Les animaux sacrifiés sont ensuite cuits au feu de bois et dégustés par tous les villageois et leurs hôtes. Les buffles comme les chiens sont tués rapidement, le mieux possible, si l'on peut dire; le chien est d'abord immobilisé au moyen d'une fourche de bois en V retourné. On coupe les tendons du buffle pour qu'il ne s'enfuie pas,  il se vide en quelques minutes de son sang avant de tomber à genoux. Les bêtes sont débitées sur place.
Il s'agit d'une cérémonie rituelle - et d'une fête au village à laquelle nous avons été gentiment invités -  accompagnant le déplacement définitif des ossements d'un défunt  - qui peut être décédé depuis plusieurs mois voire quelques années. Plus la personne était importante dans la communauté, et plus de buffles ( et chiens )  seront sacrifiés pour plaire aux dieux. Il s'agit d'abord de déplacer l'énorme pierre, tous les hommes s'y mettent.Avant le sacrifice, un chef religieux de la communauté animiste puis un pasteur ( en veste beige sur la photo 3 )  font un petit discours. Les animaux sacrifiés sont ensuite cuits au feu de bois et dégustés par tous les villageois et leurs hôtes. Les buffles comme les chiens sont tués rapidement, le mieux possible, si l'on peut dire; le chien est d'abord immobilisé au moyen d'une fourche de bois en V retourné. On coupe les tendons du buffle pour qu'il ne s'enfuie pas,  il se vide en quelques minutes de son sang avant de tomber à genoux. Les bêtes sont débitées sur place.
Il s'agit d'une cérémonie rituelle - et d'une fête au village à laquelle nous avons été gentiment invités -  accompagnant le déplacement définitif des ossements d'un défunt  - qui peut être décédé depuis plusieurs mois voire quelques années. Plus la personne était importante dans la communauté, et plus de buffles ( et chiens )  seront sacrifiés pour plaire aux dieux. Il s'agit d'abord de déplacer l'énorme pierre, tous les hommes s'y mettent.Avant le sacrifice, un chef religieux de la communauté animiste puis un pasteur ( en veste beige sur la photo 3 )  font un petit discours. Les animaux sacrifiés sont ensuite cuits au feu de bois et dégustés par tous les villageois et leurs hôtes. Les buffles comme les chiens sont tués rapidement, le mieux possible, si l'on peut dire; le chien est d'abord immobilisé au moyen d'une fourche de bois en V retourné. On coupe les tendons du buffle pour qu'il ne s'enfuie pas,  il se vide en quelques minutes de son sang avant de tomber à genoux. Les bêtes sont débitées sur place.
Il s'agit d'une cérémonie rituelle - et d'une fête au village à laquelle nous avons été gentiment invités -  accompagnant le déplacement définitif des ossements d'un défunt  - qui peut être décédé depuis plusieurs mois voire quelques années. Plus la personne était importante dans la communauté, et plus de buffles ( et chiens )  seront sacrifiés pour plaire aux dieux. Il s'agit d'abord de déplacer l'énorme pierre, tous les hommes s'y mettent.Avant le sacrifice, un chef religieux de la communauté animiste puis un pasteur ( en veste beige sur la photo 3 )  font un petit discours. Les animaux sacrifiés sont ensuite cuits au feu de bois et dégustés par tous les villageois et leurs hôtes. Les buffles comme les chiens sont tués rapidement, le mieux possible, si l'on peut dire; le chien est d'abord immobilisé au moyen d'une fourche de bois en V retourné. On coupe les tendons du buffle pour qu'il ne s'enfuie pas,  il se vide en quelques minutes de son sang avant de tomber à genoux. Les bêtes sont débitées sur place.
Il s'agit d'une cérémonie rituelle - et d'une fête au village à laquelle nous avons été gentiment invités -  accompagnant le déplacement définitif des ossements d'un défunt  - qui peut être décédé depuis plusieurs mois voire quelques années. Plus la personne était importante dans la communauté, et plus de buffles ( et chiens )  seront sacrifiés pour plaire aux dieux. Il s'agit d'abord de déplacer l'énorme pierre, tous les hommes s'y mettent.Avant le sacrifice, un chef religieux de la communauté animiste puis un pasteur ( en veste beige sur la photo 3 )  font un petit discours. Les animaux sacrifiés sont ensuite cuits au feu de bois et dégustés par tous les villageois et leurs hôtes. Les buffles comme les chiens sont tués rapidement, le mieux possible, si l'on peut dire; le chien est d'abord immobilisé au moyen d'une fourche de bois en V retourné. On coupe les tendons du buffle pour qu'il ne s'enfuie pas,  il se vide en quelques minutes de son sang avant de tomber à genoux. Les bêtes sont débitées sur place.
Il s'agit d'une cérémonie rituelle - et d'une fête au village à laquelle nous avons été gentiment invités -  accompagnant le déplacement définitif des ossements d'un défunt  - qui peut être décédé depuis plusieurs mois voire quelques années. Plus la personne était importante dans la communauté, et plus de buffles ( et chiens )  seront sacrifiés pour plaire aux dieux. Il s'agit d'abord de déplacer l'énorme pierre, tous les hommes s'y mettent.Avant le sacrifice, un chef religieux de la communauté animiste puis un pasteur ( en veste beige sur la photo 3 )  font un petit discours. Les animaux sacrifiés sont ensuite cuits au feu de bois et dégustés par tous les villageois et leurs hôtes. Les buffles comme les chiens sont tués rapidement, le mieux possible, si l'on peut dire; le chien est d'abord immobilisé au moyen d'une fourche de bois en V retourné. On coupe les tendons du buffle pour qu'il ne s'enfuie pas,  il se vide en quelques minutes de son sang avant de tomber à genoux. Les bêtes sont débitées sur place.
Il s'agit d'une cérémonie rituelle - et d'une fête au village à laquelle nous avons été gentiment invités -  accompagnant le déplacement définitif des ossements d'un défunt  - qui peut être décédé depuis plusieurs mois voire quelques années. Plus la personne était importante dans la communauté, et plus de buffles ( et chiens )  seront sacrifiés pour plaire aux dieux. Il s'agit d'abord de déplacer l'énorme pierre, tous les hommes s'y mettent.Avant le sacrifice, un chef religieux de la communauté animiste puis un pasteur ( en veste beige sur la photo 3 )  font un petit discours. Les animaux sacrifiés sont ensuite cuits au feu de bois et dégustés par tous les villageois et leurs hôtes. Les buffles comme les chiens sont tués rapidement, le mieux possible, si l'on peut dire; le chien est d'abord immobilisé au moyen d'une fourche de bois en V retourné. On coupe les tendons du buffle pour qu'il ne s'enfuie pas,  il se vide en quelques minutes de son sang avant de tomber à genoux. Les bêtes sont débitées sur place.
Il s'agit d'une cérémonie rituelle - et d'une fête au village à laquelle nous avons été gentiment invités -  accompagnant le déplacement définitif des ossements d'un défunt  - qui peut être décédé depuis plusieurs mois voire quelques années. Plus la personne était importante dans la communauté, et plus de buffles ( et chiens )  seront sacrifiés pour plaire aux dieux. Il s'agit d'abord de déplacer l'énorme pierre, tous les hommes s'y mettent.Avant le sacrifice, un chef religieux de la communauté animiste puis un pasteur ( en veste beige sur la photo 3 )  font un petit discours. Les animaux sacrifiés sont ensuite cuits au feu de bois et dégustés par tous les villageois et leurs hôtes. Les buffles comme les chiens sont tués rapidement, le mieux possible, si l'on peut dire; le chien est d'abord immobilisé au moyen d'une fourche de bois en V retourné. On coupe les tendons du buffle pour qu'il ne s'enfuie pas,  il se vide en quelques minutes de son sang avant de tomber à genoux. Les bêtes sont débitées sur place.
Il s'agit d'une cérémonie rituelle - et d'une fête au village à laquelle nous avons été gentiment invités -  accompagnant le déplacement définitif des ossements d'un défunt  - qui peut être décédé depuis plusieurs mois voire quelques années. Plus la personne était importante dans la communauté, et plus de buffles ( et chiens )  seront sacrifiés pour plaire aux dieux. Il s'agit d'abord de déplacer l'énorme pierre, tous les hommes s'y mettent.Avant le sacrifice, un chef religieux de la communauté animiste puis un pasteur ( en veste beige sur la photo 3 )  font un petit discours. Les animaux sacrifiés sont ensuite cuits au feu de bois et dégustés par tous les villageois et leurs hôtes. Les buffles comme les chiens sont tués rapidement, le mieux possible, si l'on peut dire; le chien est d'abord immobilisé au moyen d'une fourche de bois en V retourné. On coupe les tendons du buffle pour qu'il ne s'enfuie pas,  il se vide en quelques minutes de son sang avant de tomber à genoux. Les bêtes sont débitées sur place.

Il s'agit d'une cérémonie rituelle - et d'une fête au village à laquelle nous avons été gentiment invités - accompagnant le déplacement définitif des ossements d'un défunt - qui peut être décédé depuis plusieurs mois voire quelques années. Plus la personne était importante dans la communauté, et plus de buffles ( et chiens ) seront sacrifiés pour plaire aux dieux. Il s'agit d'abord de déplacer l'énorme pierre, tous les hommes s'y mettent.Avant le sacrifice, un chef religieux de la communauté animiste puis un pasteur ( en veste beige sur la photo 3 ) font un petit discours. Les animaux sacrifiés sont ensuite cuits au feu de bois et dégustés par tous les villageois et leurs hôtes. Les buffles comme les chiens sont tués rapidement, le mieux possible, si l'on peut dire; le chien est d'abord immobilisé au moyen d'une fourche de bois en V retourné. On coupe les tendons du buffle pour qu'il ne s'enfuie pas, il se vide en quelques minutes de son sang avant de tomber à genoux. Les bêtes sont débitées sur place.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article