Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
vagabondblog1.com

Sumba, une île indonésienne peu connue.

1 Mars 2017 , Rédigé par Bernard Viguier Publié dans #voyage

Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).
Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation:  par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre  tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme -  religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme -  a toujours régné à Sumba, ce  qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures -  attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné  que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île  ( dernière photo ).

Une des îles les plus étranges d'Indonésie, de culture animiste, où l'on trouve des pierres tombales dont certaines remonteraient au XVIème siècle. Aujourd'hui encore les sépultures en ciment évoquent la personnalité du défunt, son occupation: par exemple, on pose un avion en ciment sur la pierre tombale, s'il était pilote d'avion, ou bien on représentera le défunt en tant que cavalier. L'animisme - religion ou croyance selon laquelle toute chose vivante ou inerte, possède une âme - a toujours régné à Sumba, ce qui en fait une île très particulière, notamment en ce qui concerne les sépultures - attention, il existe des emplacements strictement tabous au sein de chaque village. Etant donné que l'animisme n'est pas monothéiste, les autorités indonésiennes ne le reconnaissent pas comme une religion. Les animistes procèdent à des sacrifices ( cochon, chien, buffle ) lors des cérémonies d' enterrement. Comme à Madagascar, avant le repos définitif des âmes, une cérémonie de déterrement a lieu. Puis les ossements sont placés définitivement sous une lourde pierre tombale, au milieu du village. L'âme du défunt est censée monter au ciel à l'extrême pointe ouest de l'île ( dernière photo ).

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article