Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
vagabondblog1.com

A la découverte de La Désirade.

14 Décembre 2018 , Rédigé par Bernard Viguier Publié dans #voyage

D'abord quel beau nom ! On la découvre au loin à  partir de Grande Terre de Guadeloupe ( dia 1 ). La traversée peut être mouvementée à cause des vents violents, des courants ... Puis on longe la côte avant de débarquer dans un port peu fréquenté, qui présente bien l'image de ce que va être La Désirade: une île peu touristique. Les Antillais disent que, pour avoir une  idée de ce qu'était la vie sur leurs îles, il y a une cinquantaine d'années, il faut aller à la Désirade  ou à Marie-Galante. Il est facile de trouver un logement chez l'habitant. Nous avons été accueillis comme des amis de la famille, un soir de réveillon de Noël ! La découverte de l'île à pied est un enchantement: côte sauvage, souvent rocailleuse, plages désertes, pas de plantations de canne à sucre. C'est une île différente...
D'abord quel beau nom ! On la découvre au loin à  partir de Grande Terre de Guadeloupe ( dia 1 ). La traversée peut être mouvementée à cause des vents violents, des courants ... Puis on longe la côte avant de débarquer dans un port peu fréquenté, qui présente bien l'image de ce que va être La Désirade: une île peu touristique. Les Antillais disent que, pour avoir une  idée de ce qu'était la vie sur leurs îles, il y a une cinquantaine d'années, il faut aller à la Désirade  ou à Marie-Galante. Il est facile de trouver un logement chez l'habitant. Nous avons été accueillis comme des amis de la famille, un soir de réveillon de Noël ! La découverte de l'île à pied est un enchantement: côte sauvage, souvent rocailleuse, plages désertes, pas de plantations de canne à sucre. C'est une île différente...
D'abord quel beau nom ! On la découvre au loin à  partir de Grande Terre de Guadeloupe ( dia 1 ). La traversée peut être mouvementée à cause des vents violents, des courants ... Puis on longe la côte avant de débarquer dans un port peu fréquenté, qui présente bien l'image de ce que va être La Désirade: une île peu touristique. Les Antillais disent que, pour avoir une  idée de ce qu'était la vie sur leurs îles, il y a une cinquantaine d'années, il faut aller à la Désirade  ou à Marie-Galante. Il est facile de trouver un logement chez l'habitant. Nous avons été accueillis comme des amis de la famille, un soir de réveillon de Noël ! La découverte de l'île à pied est un enchantement: côte sauvage, souvent rocailleuse, plages désertes, pas de plantations de canne à sucre. C'est une île différente...
D'abord quel beau nom ! On la découvre au loin à  partir de Grande Terre de Guadeloupe ( dia 1 ). La traversée peut être mouvementée à cause des vents violents, des courants ... Puis on longe la côte avant de débarquer dans un port peu fréquenté, qui présente bien l'image de ce que va être La Désirade: une île peu touristique. Les Antillais disent que, pour avoir une  idée de ce qu'était la vie sur leurs îles, il y a une cinquantaine d'années, il faut aller à la Désirade  ou à Marie-Galante. Il est facile de trouver un logement chez l'habitant. Nous avons été accueillis comme des amis de la famille, un soir de réveillon de Noël ! La découverte de l'île à pied est un enchantement: côte sauvage, souvent rocailleuse, plages désertes, pas de plantations de canne à sucre. C'est une île différente...
D'abord quel beau nom ! On la découvre au loin à  partir de Grande Terre de Guadeloupe ( dia 1 ). La traversée peut être mouvementée à cause des vents violents, des courants ... Puis on longe la côte avant de débarquer dans un port peu fréquenté, qui présente bien l'image de ce que va être La Désirade: une île peu touristique. Les Antillais disent que, pour avoir une  idée de ce qu'était la vie sur leurs îles, il y a une cinquantaine d'années, il faut aller à la Désirade  ou à Marie-Galante. Il est facile de trouver un logement chez l'habitant. Nous avons été accueillis comme des amis de la famille, un soir de réveillon de Noël ! La découverte de l'île à pied est un enchantement: côte sauvage, souvent rocailleuse, plages désertes, pas de plantations de canne à sucre. C'est une île différente...
D'abord quel beau nom ! On la découvre au loin à  partir de Grande Terre de Guadeloupe ( dia 1 ). La traversée peut être mouvementée à cause des vents violents, des courants ... Puis on longe la côte avant de débarquer dans un port peu fréquenté, qui présente bien l'image de ce que va être La Désirade: une île peu touristique. Les Antillais disent que, pour avoir une  idée de ce qu'était la vie sur leurs îles, il y a une cinquantaine d'années, il faut aller à la Désirade  ou à Marie-Galante. Il est facile de trouver un logement chez l'habitant. Nous avons été accueillis comme des amis de la famille, un soir de réveillon de Noël ! La découverte de l'île à pied est un enchantement: côte sauvage, souvent rocailleuse, plages désertes, pas de plantations de canne à sucre. C'est une île différente...
D'abord quel beau nom ! On la découvre au loin à  partir de Grande Terre de Guadeloupe ( dia 1 ). La traversée peut être mouvementée à cause des vents violents, des courants ... Puis on longe la côte avant de débarquer dans un port peu fréquenté, qui présente bien l'image de ce que va être La Désirade: une île peu touristique. Les Antillais disent que, pour avoir une  idée de ce qu'était la vie sur leurs îles, il y a une cinquantaine d'années, il faut aller à la Désirade  ou à Marie-Galante. Il est facile de trouver un logement chez l'habitant. Nous avons été accueillis comme des amis de la famille, un soir de réveillon de Noël ! La découverte de l'île à pied est un enchantement: côte sauvage, souvent rocailleuse, plages désertes, pas de plantations de canne à sucre. C'est une île différente...
D'abord quel beau nom ! On la découvre au loin à  partir de Grande Terre de Guadeloupe ( dia 1 ). La traversée peut être mouvementée à cause des vents violents, des courants ... Puis on longe la côte avant de débarquer dans un port peu fréquenté, qui présente bien l'image de ce que va être La Désirade: une île peu touristique. Les Antillais disent que, pour avoir une  idée de ce qu'était la vie sur leurs îles, il y a une cinquantaine d'années, il faut aller à la Désirade  ou à Marie-Galante. Il est facile de trouver un logement chez l'habitant. Nous avons été accueillis comme des amis de la famille, un soir de réveillon de Noël ! La découverte de l'île à pied est un enchantement: côte sauvage, souvent rocailleuse, plages désertes, pas de plantations de canne à sucre. C'est une île différente...
D'abord quel beau nom ! On la découvre au loin à  partir de Grande Terre de Guadeloupe ( dia 1 ). La traversée peut être mouvementée à cause des vents violents, des courants ... Puis on longe la côte avant de débarquer dans un port peu fréquenté, qui présente bien l'image de ce que va être La Désirade: une île peu touristique. Les Antillais disent que, pour avoir une  idée de ce qu'était la vie sur leurs îles, il y a une cinquantaine d'années, il faut aller à la Désirade  ou à Marie-Galante. Il est facile de trouver un logement chez l'habitant. Nous avons été accueillis comme des amis de la famille, un soir de réveillon de Noël ! La découverte de l'île à pied est un enchantement: côte sauvage, souvent rocailleuse, plages désertes, pas de plantations de canne à sucre. C'est une île différente...
D'abord quel beau nom ! On la découvre au loin à  partir de Grande Terre de Guadeloupe ( dia 1 ). La traversée peut être mouvementée à cause des vents violents, des courants ... Puis on longe la côte avant de débarquer dans un port peu fréquenté, qui présente bien l'image de ce que va être La Désirade: une île peu touristique. Les Antillais disent que, pour avoir une  idée de ce qu'était la vie sur leurs îles, il y a une cinquantaine d'années, il faut aller à la Désirade  ou à Marie-Galante. Il est facile de trouver un logement chez l'habitant. Nous avons été accueillis comme des amis de la famille, un soir de réveillon de Noël ! La découverte de l'île à pied est un enchantement: côte sauvage, souvent rocailleuse, plages désertes, pas de plantations de canne à sucre. C'est une île différente...
D'abord quel beau nom ! On la découvre au loin à  partir de Grande Terre de Guadeloupe ( dia 1 ). La traversée peut être mouvementée à cause des vents violents, des courants ... Puis on longe la côte avant de débarquer dans un port peu fréquenté, qui présente bien l'image de ce que va être La Désirade: une île peu touristique. Les Antillais disent que, pour avoir une  idée de ce qu'était la vie sur leurs îles, il y a une cinquantaine d'années, il faut aller à la Désirade  ou à Marie-Galante. Il est facile de trouver un logement chez l'habitant. Nous avons été accueillis comme des amis de la famille, un soir de réveillon de Noël ! La découverte de l'île à pied est un enchantement: côte sauvage, souvent rocailleuse, plages désertes, pas de plantations de canne à sucre. C'est une île différente...
D'abord quel beau nom ! On la découvre au loin à  partir de Grande Terre de Guadeloupe ( dia 1 ). La traversée peut être mouvementée à cause des vents violents, des courants ... Puis on longe la côte avant de débarquer dans un port peu fréquenté, qui présente bien l'image de ce que va être La Désirade: une île peu touristique. Les Antillais disent que, pour avoir une  idée de ce qu'était la vie sur leurs îles, il y a une cinquantaine d'années, il faut aller à la Désirade  ou à Marie-Galante. Il est facile de trouver un logement chez l'habitant. Nous avons été accueillis comme des amis de la famille, un soir de réveillon de Noël ! La découverte de l'île à pied est un enchantement: côte sauvage, souvent rocailleuse, plages désertes, pas de plantations de canne à sucre. C'est une île différente...
D'abord quel beau nom ! On la découvre au loin à  partir de Grande Terre de Guadeloupe ( dia 1 ). La traversée peut être mouvementée à cause des vents violents, des courants ... Puis on longe la côte avant de débarquer dans un port peu fréquenté, qui présente bien l'image de ce que va être La Désirade: une île peu touristique. Les Antillais disent que, pour avoir une  idée de ce qu'était la vie sur leurs îles, il y a une cinquantaine d'années, il faut aller à la Désirade  ou à Marie-Galante. Il est facile de trouver un logement chez l'habitant. Nous avons été accueillis comme des amis de la famille, un soir de réveillon de Noël ! La découverte de l'île à pied est un enchantement: côte sauvage, souvent rocailleuse, plages désertes, pas de plantations de canne à sucre. C'est une île différente...
D'abord quel beau nom ! On la découvre au loin à  partir de Grande Terre de Guadeloupe ( dia 1 ). La traversée peut être mouvementée à cause des vents violents, des courants ... Puis on longe la côte avant de débarquer dans un port peu fréquenté, qui présente bien l'image de ce que va être La Désirade: une île peu touristique. Les Antillais disent que, pour avoir une  idée de ce qu'était la vie sur leurs îles, il y a une cinquantaine d'années, il faut aller à la Désirade  ou à Marie-Galante. Il est facile de trouver un logement chez l'habitant. Nous avons été accueillis comme des amis de la famille, un soir de réveillon de Noël ! La découverte de l'île à pied est un enchantement: côte sauvage, souvent rocailleuse, plages désertes, pas de plantations de canne à sucre. C'est une île différente...
D'abord quel beau nom ! On la découvre au loin à  partir de Grande Terre de Guadeloupe ( dia 1 ). La traversée peut être mouvementée à cause des vents violents, des courants ... Puis on longe la côte avant de débarquer dans un port peu fréquenté, qui présente bien l'image de ce que va être La Désirade: une île peu touristique. Les Antillais disent que, pour avoir une  idée de ce qu'était la vie sur leurs îles, il y a une cinquantaine d'années, il faut aller à la Désirade  ou à Marie-Galante. Il est facile de trouver un logement chez l'habitant. Nous avons été accueillis comme des amis de la famille, un soir de réveillon de Noël ! La découverte de l'île à pied est un enchantement: côte sauvage, souvent rocailleuse, plages désertes, pas de plantations de canne à sucre. C'est une île différente...
D'abord quel beau nom ! On la découvre au loin à  partir de Grande Terre de Guadeloupe ( dia 1 ). La traversée peut être mouvementée à cause des vents violents, des courants ... Puis on longe la côte avant de débarquer dans un port peu fréquenté, qui présente bien l'image de ce que va être La Désirade: une île peu touristique. Les Antillais disent que, pour avoir une  idée de ce qu'était la vie sur leurs îles, il y a une cinquantaine d'années, il faut aller à la Désirade  ou à Marie-Galante. Il est facile de trouver un logement chez l'habitant. Nous avons été accueillis comme des amis de la famille, un soir de réveillon de Noël ! La découverte de l'île à pied est un enchantement: côte sauvage, souvent rocailleuse, plages désertes, pas de plantations de canne à sucre. C'est une île différente...
D'abord quel beau nom ! On la découvre au loin à  partir de Grande Terre de Guadeloupe ( dia 1 ). La traversée peut être mouvementée à cause des vents violents, des courants ... Puis on longe la côte avant de débarquer dans un port peu fréquenté, qui présente bien l'image de ce que va être La Désirade: une île peu touristique. Les Antillais disent que, pour avoir une  idée de ce qu'était la vie sur leurs îles, il y a une cinquantaine d'années, il faut aller à la Désirade  ou à Marie-Galante. Il est facile de trouver un logement chez l'habitant. Nous avons été accueillis comme des amis de la famille, un soir de réveillon de Noël ! La découverte de l'île à pied est un enchantement: côte sauvage, souvent rocailleuse, plages désertes, pas de plantations de canne à sucre. C'est une île différente...
D'abord quel beau nom ! On la découvre au loin à  partir de Grande Terre de Guadeloupe ( dia 1 ). La traversée peut être mouvementée à cause des vents violents, des courants ... Puis on longe la côte avant de débarquer dans un port peu fréquenté, qui présente bien l'image de ce que va être La Désirade: une île peu touristique. Les Antillais disent que, pour avoir une  idée de ce qu'était la vie sur leurs îles, il y a une cinquantaine d'années, il faut aller à la Désirade  ou à Marie-Galante. Il est facile de trouver un logement chez l'habitant. Nous avons été accueillis comme des amis de la famille, un soir de réveillon de Noël ! La découverte de l'île à pied est un enchantement: côte sauvage, souvent rocailleuse, plages désertes, pas de plantations de canne à sucre. C'est une île différente...
D'abord quel beau nom ! On la découvre au loin à  partir de Grande Terre de Guadeloupe ( dia 1 ). La traversée peut être mouvementée à cause des vents violents, des courants ... Puis on longe la côte avant de débarquer dans un port peu fréquenté, qui présente bien l'image de ce que va être La Désirade: une île peu touristique. Les Antillais disent que, pour avoir une  idée de ce qu'était la vie sur leurs îles, il y a une cinquantaine d'années, il faut aller à la Désirade  ou à Marie-Galante. Il est facile de trouver un logement chez l'habitant. Nous avons été accueillis comme des amis de la famille, un soir de réveillon de Noël ! La découverte de l'île à pied est un enchantement: côte sauvage, souvent rocailleuse, plages désertes, pas de plantations de canne à sucre. C'est une île différente...
D'abord quel beau nom ! On la découvre au loin à  partir de Grande Terre de Guadeloupe ( dia 1 ). La traversée peut être mouvementée à cause des vents violents, des courants ... Puis on longe la côte avant de débarquer dans un port peu fréquenté, qui présente bien l'image de ce que va être La Désirade: une île peu touristique. Les Antillais disent que, pour avoir une  idée de ce qu'était la vie sur leurs îles, il y a une cinquantaine d'années, il faut aller à la Désirade  ou à Marie-Galante. Il est facile de trouver un logement chez l'habitant. Nous avons été accueillis comme des amis de la famille, un soir de réveillon de Noël ! La découverte de l'île à pied est un enchantement: côte sauvage, souvent rocailleuse, plages désertes, pas de plantations de canne à sucre. C'est une île différente...
D'abord quel beau nom ! On la découvre au loin à  partir de Grande Terre de Guadeloupe ( dia 1 ). La traversée peut être mouvementée à cause des vents violents, des courants ... Puis on longe la côte avant de débarquer dans un port peu fréquenté, qui présente bien l'image de ce que va être La Désirade: une île peu touristique. Les Antillais disent que, pour avoir une  idée de ce qu'était la vie sur leurs îles, il y a une cinquantaine d'années, il faut aller à la Désirade  ou à Marie-Galante. Il est facile de trouver un logement chez l'habitant. Nous avons été accueillis comme des amis de la famille, un soir de réveillon de Noël ! La découverte de l'île à pied est un enchantement: côte sauvage, souvent rocailleuse, plages désertes, pas de plantations de canne à sucre. C'est une île différente...
D'abord quel beau nom ! On la découvre au loin à  partir de Grande Terre de Guadeloupe ( dia 1 ). La traversée peut être mouvementée à cause des vents violents, des courants ... Puis on longe la côte avant de débarquer dans un port peu fréquenté, qui présente bien l'image de ce que va être La Désirade: une île peu touristique. Les Antillais disent que, pour avoir une  idée de ce qu'était la vie sur leurs îles, il y a une cinquantaine d'années, il faut aller à la Désirade  ou à Marie-Galante. Il est facile de trouver un logement chez l'habitant. Nous avons été accueillis comme des amis de la famille, un soir de réveillon de Noël ! La découverte de l'île à pied est un enchantement: côte sauvage, souvent rocailleuse, plages désertes, pas de plantations de canne à sucre. C'est une île différente...
D'abord quel beau nom ! On la découvre au loin à  partir de Grande Terre de Guadeloupe ( dia 1 ). La traversée peut être mouvementée à cause des vents violents, des courants ... Puis on longe la côte avant de débarquer dans un port peu fréquenté, qui présente bien l'image de ce que va être La Désirade: une île peu touristique. Les Antillais disent que, pour avoir une  idée de ce qu'était la vie sur leurs îles, il y a une cinquantaine d'années, il faut aller à la Désirade  ou à Marie-Galante. Il est facile de trouver un logement chez l'habitant. Nous avons été accueillis comme des amis de la famille, un soir de réveillon de Noël ! La découverte de l'île à pied est un enchantement: côte sauvage, souvent rocailleuse, plages désertes, pas de plantations de canne à sucre. C'est une île différente...
D'abord quel beau nom ! On la découvre au loin à  partir de Grande Terre de Guadeloupe ( dia 1 ). La traversée peut être mouvementée à cause des vents violents, des courants ... Puis on longe la côte avant de débarquer dans un port peu fréquenté, qui présente bien l'image de ce que va être La Désirade: une île peu touristique. Les Antillais disent que, pour avoir une  idée de ce qu'était la vie sur leurs îles, il y a une cinquantaine d'années, il faut aller à la Désirade  ou à Marie-Galante. Il est facile de trouver un logement chez l'habitant. Nous avons été accueillis comme des amis de la famille, un soir de réveillon de Noël ! La découverte de l'île à pied est un enchantement: côte sauvage, souvent rocailleuse, plages désertes, pas de plantations de canne à sucre. C'est une île différente...

D'abord quel beau nom ! On la découvre au loin à partir de Grande Terre de Guadeloupe ( dia 1 ). La traversée peut être mouvementée à cause des vents violents, des courants ... Puis on longe la côte avant de débarquer dans un port peu fréquenté, qui présente bien l'image de ce que va être La Désirade: une île peu touristique. Les Antillais disent que, pour avoir une idée de ce qu'était la vie sur leurs îles, il y a une cinquantaine d'années, il faut aller à la Désirade ou à Marie-Galante. Il est facile de trouver un logement chez l'habitant. Nous avons été accueillis comme des amis de la famille, un soir de réveillon de Noël ! La découverte de l'île à pied est un enchantement: côte sauvage, souvent rocailleuse, plages désertes, pas de plantations de canne à sucre. C'est une île différente...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article