Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
vagabondblog1.com

Vieilles autos de Cuba.

4 Juin 2019 , Rédigé par Bernard Viguier Publié dans #voyage

Taxis Buick rutilants de La Havane, Plymouth déglinguées avec leur cygne qui s'envole du capot, ces vieilles carlingues semblent  surgir d'un film de gangsters des années cinquante. Elles n'avaient pas tout d'une grande, elles étaient grandes, et elles roulent encore, increvables, les Cubains étant passés maîtres dans l'art du bricolage en tout genre, blocus et pénurie obligent !
Taxis Buick rutilants de La Havane, Plymouth déglinguées avec leur cygne qui s'envole du capot, ces vieilles carlingues semblent  surgir d'un film de gangsters des années cinquante. Elles n'avaient pas tout d'une grande, elles étaient grandes, et elles roulent encore, increvables, les Cubains étant passés maîtres dans l'art du bricolage en tout genre, blocus et pénurie obligent !
Taxis Buick rutilants de La Havane, Plymouth déglinguées avec leur cygne qui s'envole du capot, ces vieilles carlingues semblent  surgir d'un film de gangsters des années cinquante. Elles n'avaient pas tout d'une grande, elles étaient grandes, et elles roulent encore, increvables, les Cubains étant passés maîtres dans l'art du bricolage en tout genre, blocus et pénurie obligent !
Taxis Buick rutilants de La Havane, Plymouth déglinguées avec leur cygne qui s'envole du capot, ces vieilles carlingues semblent  surgir d'un film de gangsters des années cinquante. Elles n'avaient pas tout d'une grande, elles étaient grandes, et elles roulent encore, increvables, les Cubains étant passés maîtres dans l'art du bricolage en tout genre, blocus et pénurie obligent !
Taxis Buick rutilants de La Havane, Plymouth déglinguées avec leur cygne qui s'envole du capot, ces vieilles carlingues semblent  surgir d'un film de gangsters des années cinquante. Elles n'avaient pas tout d'une grande, elles étaient grandes, et elles roulent encore, increvables, les Cubains étant passés maîtres dans l'art du bricolage en tout genre, blocus et pénurie obligent !
Taxis Buick rutilants de La Havane, Plymouth déglinguées avec leur cygne qui s'envole du capot, ces vieilles carlingues semblent  surgir d'un film de gangsters des années cinquante. Elles n'avaient pas tout d'une grande, elles étaient grandes, et elles roulent encore, increvables, les Cubains étant passés maîtres dans l'art du bricolage en tout genre, blocus et pénurie obligent !
Taxis Buick rutilants de La Havane, Plymouth déglinguées avec leur cygne qui s'envole du capot, ces vieilles carlingues semblent  surgir d'un film de gangsters des années cinquante. Elles n'avaient pas tout d'une grande, elles étaient grandes, et elles roulent encore, increvables, les Cubains étant passés maîtres dans l'art du bricolage en tout genre, blocus et pénurie obligent !
Taxis Buick rutilants de La Havane, Plymouth déglinguées avec leur cygne qui s'envole du capot, ces vieilles carlingues semblent  surgir d'un film de gangsters des années cinquante. Elles n'avaient pas tout d'une grande, elles étaient grandes, et elles roulent encore, increvables, les Cubains étant passés maîtres dans l'art du bricolage en tout genre, blocus et pénurie obligent !
Taxis Buick rutilants de La Havane, Plymouth déglinguées avec leur cygne qui s'envole du capot, ces vieilles carlingues semblent  surgir d'un film de gangsters des années cinquante. Elles n'avaient pas tout d'une grande, elles étaient grandes, et elles roulent encore, increvables, les Cubains étant passés maîtres dans l'art du bricolage en tout genre, blocus et pénurie obligent !
Taxis Buick rutilants de La Havane, Plymouth déglinguées avec leur cygne qui s'envole du capot, ces vieilles carlingues semblent  surgir d'un film de gangsters des années cinquante. Elles n'avaient pas tout d'une grande, elles étaient grandes, et elles roulent encore, increvables, les Cubains étant passés maîtres dans l'art du bricolage en tout genre, blocus et pénurie obligent !
Taxis Buick rutilants de La Havane, Plymouth déglinguées avec leur cygne qui s'envole du capot, ces vieilles carlingues semblent  surgir d'un film de gangsters des années cinquante. Elles n'avaient pas tout d'une grande, elles étaient grandes, et elles roulent encore, increvables, les Cubains étant passés maîtres dans l'art du bricolage en tout genre, blocus et pénurie obligent !
Taxis Buick rutilants de La Havane, Plymouth déglinguées avec leur cygne qui s'envole du capot, ces vieilles carlingues semblent  surgir d'un film de gangsters des années cinquante. Elles n'avaient pas tout d'une grande, elles étaient grandes, et elles roulent encore, increvables, les Cubains étant passés maîtres dans l'art du bricolage en tout genre, blocus et pénurie obligent !
Taxis Buick rutilants de La Havane, Plymouth déglinguées avec leur cygne qui s'envole du capot, ces vieilles carlingues semblent  surgir d'un film de gangsters des années cinquante. Elles n'avaient pas tout d'une grande, elles étaient grandes, et elles roulent encore, increvables, les Cubains étant passés maîtres dans l'art du bricolage en tout genre, blocus et pénurie obligent !

Taxis Buick rutilants de La Havane, Plymouth déglinguées avec leur cygne qui s'envole du capot, ces vieilles carlingues semblent surgir d'un film de gangsters des années cinquante. Elles n'avaient pas tout d'une grande, elles étaient grandes, et elles roulent encore, increvables, les Cubains étant passés maîtres dans l'art du bricolage en tout genre, blocus et pénurie obligent !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article