Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
vagabondblog1.com

Amorgos ( suite ), fin des années 80, du côté de Katapola.

31 Octobre 2019 , Rédigé par Bernard Viguier Publié dans #voyage

Amorgos, qui n'est reliée à la Grèce que par le ferry, pas d'avion, doit beaucoup de son charme à Katapola. Ce petit port, abrité au fond d'une baie profonde,  vivait tranquillement au rythme de l'arrivée des ferrys passant devant le rocher immergé de la statue de la Vierge, face au cimetière marin ( dia 4 ). Nombreux étaient les jeunes qui devaient émigrer, faute de travail; les plus chanceux s'embarquaient pour des mois sur les cargos ou chalutiers grecs. Le boom touristique a tout changé; l'été des milliers de touristes débarquent des ferrys, la route reliant Katapola au nord a été goudronnée, il y a des locations de voitures, de scooters, des dizaines d'emplois ont été créés dans la restauration. Ceci dit, l'île n'a rien perdu de son charme et  on peut aisément s'y balader à pied, sans guide. A commencer par le site précycladique de Minoa ( dernières dias ) , en haut de Katapola: c'était un petit palais, voilà 3000 ans ! Il y règne une atmosphère unique...
Amorgos, qui n'est reliée à la Grèce que par le ferry, pas d'avion, doit beaucoup de son charme à Katapola. Ce petit port, abrité au fond d'une baie profonde,  vivait tranquillement au rythme de l'arrivée des ferrys passant devant le rocher immergé de la statue de la Vierge, face au cimetière marin ( dia 4 ). Nombreux étaient les jeunes qui devaient émigrer, faute de travail; les plus chanceux s'embarquaient pour des mois sur les cargos ou chalutiers grecs. Le boom touristique a tout changé; l'été des milliers de touristes débarquent des ferrys, la route reliant Katapola au nord a été goudronnée, il y a des locations de voitures, de scooters, des dizaines d'emplois ont été créés dans la restauration. Ceci dit, l'île n'a rien perdu de son charme et  on peut aisément s'y balader à pied, sans guide. A commencer par le site précycladique de Minoa ( dernières dias ) , en haut de Katapola: c'était un petit palais, voilà 3000 ans ! Il y règne une atmosphère unique...
Amorgos, qui n'est reliée à la Grèce que par le ferry, pas d'avion, doit beaucoup de son charme à Katapola. Ce petit port, abrité au fond d'une baie profonde,  vivait tranquillement au rythme de l'arrivée des ferrys passant devant le rocher immergé de la statue de la Vierge, face au cimetière marin ( dia 4 ). Nombreux étaient les jeunes qui devaient émigrer, faute de travail; les plus chanceux s'embarquaient pour des mois sur les cargos ou chalutiers grecs. Le boom touristique a tout changé; l'été des milliers de touristes débarquent des ferrys, la route reliant Katapola au nord a été goudronnée, il y a des locations de voitures, de scooters, des dizaines d'emplois ont été créés dans la restauration. Ceci dit, l'île n'a rien perdu de son charme et  on peut aisément s'y balader à pied, sans guide. A commencer par le site précycladique de Minoa ( dernières dias ) , en haut de Katapola: c'était un petit palais, voilà 3000 ans ! Il y règne une atmosphère unique...
Amorgos, qui n'est reliée à la Grèce que par le ferry, pas d'avion, doit beaucoup de son charme à Katapola. Ce petit port, abrité au fond d'une baie profonde,  vivait tranquillement au rythme de l'arrivée des ferrys passant devant le rocher immergé de la statue de la Vierge, face au cimetière marin ( dia 4 ). Nombreux étaient les jeunes qui devaient émigrer, faute de travail; les plus chanceux s'embarquaient pour des mois sur les cargos ou chalutiers grecs. Le boom touristique a tout changé; l'été des milliers de touristes débarquent des ferrys, la route reliant Katapola au nord a été goudronnée, il y a des locations de voitures, de scooters, des dizaines d'emplois ont été créés dans la restauration. Ceci dit, l'île n'a rien perdu de son charme et  on peut aisément s'y balader à pied, sans guide. A commencer par le site précycladique de Minoa ( dernières dias ) , en haut de Katapola: c'était un petit palais, voilà 3000 ans ! Il y règne une atmosphère unique...
Amorgos, qui n'est reliée à la Grèce que par le ferry, pas d'avion, doit beaucoup de son charme à Katapola. Ce petit port, abrité au fond d'une baie profonde,  vivait tranquillement au rythme de l'arrivée des ferrys passant devant le rocher immergé de la statue de la Vierge, face au cimetière marin ( dia 4 ). Nombreux étaient les jeunes qui devaient émigrer, faute de travail; les plus chanceux s'embarquaient pour des mois sur les cargos ou chalutiers grecs. Le boom touristique a tout changé; l'été des milliers de touristes débarquent des ferrys, la route reliant Katapola au nord a été goudronnée, il y a des locations de voitures, de scooters, des dizaines d'emplois ont été créés dans la restauration. Ceci dit, l'île n'a rien perdu de son charme et  on peut aisément s'y balader à pied, sans guide. A commencer par le site précycladique de Minoa ( dernières dias ) , en haut de Katapola: c'était un petit palais, voilà 3000 ans ! Il y règne une atmosphère unique...
Amorgos, qui n'est reliée à la Grèce que par le ferry, pas d'avion, doit beaucoup de son charme à Katapola. Ce petit port, abrité au fond d'une baie profonde,  vivait tranquillement au rythme de l'arrivée des ferrys passant devant le rocher immergé de la statue de la Vierge, face au cimetière marin ( dia 4 ). Nombreux étaient les jeunes qui devaient émigrer, faute de travail; les plus chanceux s'embarquaient pour des mois sur les cargos ou chalutiers grecs. Le boom touristique a tout changé; l'été des milliers de touristes débarquent des ferrys, la route reliant Katapola au nord a été goudronnée, il y a des locations de voitures, de scooters, des dizaines d'emplois ont été créés dans la restauration. Ceci dit, l'île n'a rien perdu de son charme et  on peut aisément s'y balader à pied, sans guide. A commencer par le site précycladique de Minoa ( dernières dias ) , en haut de Katapola: c'était un petit palais, voilà 3000 ans ! Il y règne une atmosphère unique...
Amorgos, qui n'est reliée à la Grèce que par le ferry, pas d'avion, doit beaucoup de son charme à Katapola. Ce petit port, abrité au fond d'une baie profonde,  vivait tranquillement au rythme de l'arrivée des ferrys passant devant le rocher immergé de la statue de la Vierge, face au cimetière marin ( dia 4 ). Nombreux étaient les jeunes qui devaient émigrer, faute de travail; les plus chanceux s'embarquaient pour des mois sur les cargos ou chalutiers grecs. Le boom touristique a tout changé; l'été des milliers de touristes débarquent des ferrys, la route reliant Katapola au nord a été goudronnée, il y a des locations de voitures, de scooters, des dizaines d'emplois ont été créés dans la restauration. Ceci dit, l'île n'a rien perdu de son charme et  on peut aisément s'y balader à pied, sans guide. A commencer par le site précycladique de Minoa ( dernières dias ) , en haut de Katapola: c'était un petit palais, voilà 3000 ans ! Il y règne une atmosphère unique...
Amorgos, qui n'est reliée à la Grèce que par le ferry, pas d'avion, doit beaucoup de son charme à Katapola. Ce petit port, abrité au fond d'une baie profonde,  vivait tranquillement au rythme de l'arrivée des ferrys passant devant le rocher immergé de la statue de la Vierge, face au cimetière marin ( dia 4 ). Nombreux étaient les jeunes qui devaient émigrer, faute de travail; les plus chanceux s'embarquaient pour des mois sur les cargos ou chalutiers grecs. Le boom touristique a tout changé; l'été des milliers de touristes débarquent des ferrys, la route reliant Katapola au nord a été goudronnée, il y a des locations de voitures, de scooters, des dizaines d'emplois ont été créés dans la restauration. Ceci dit, l'île n'a rien perdu de son charme et  on peut aisément s'y balader à pied, sans guide. A commencer par le site précycladique de Minoa ( dernières dias ) , en haut de Katapola: c'était un petit palais, voilà 3000 ans ! Il y règne une atmosphère unique...
Amorgos, qui n'est reliée à la Grèce que par le ferry, pas d'avion, doit beaucoup de son charme à Katapola. Ce petit port, abrité au fond d'une baie profonde,  vivait tranquillement au rythme de l'arrivée des ferrys passant devant le rocher immergé de la statue de la Vierge, face au cimetière marin ( dia 4 ). Nombreux étaient les jeunes qui devaient émigrer, faute de travail; les plus chanceux s'embarquaient pour des mois sur les cargos ou chalutiers grecs. Le boom touristique a tout changé; l'été des milliers de touristes débarquent des ferrys, la route reliant Katapola au nord a été goudronnée, il y a des locations de voitures, de scooters, des dizaines d'emplois ont été créés dans la restauration. Ceci dit, l'île n'a rien perdu de son charme et  on peut aisément s'y balader à pied, sans guide. A commencer par le site précycladique de Minoa ( dernières dias ) , en haut de Katapola: c'était un petit palais, voilà 3000 ans ! Il y règne une atmosphère unique...
Amorgos, qui n'est reliée à la Grèce que par le ferry, pas d'avion, doit beaucoup de son charme à Katapola. Ce petit port, abrité au fond d'une baie profonde,  vivait tranquillement au rythme de l'arrivée des ferrys passant devant le rocher immergé de la statue de la Vierge, face au cimetière marin ( dia 4 ). Nombreux étaient les jeunes qui devaient émigrer, faute de travail; les plus chanceux s'embarquaient pour des mois sur les cargos ou chalutiers grecs. Le boom touristique a tout changé; l'été des milliers de touristes débarquent des ferrys, la route reliant Katapola au nord a été goudronnée, il y a des locations de voitures, de scooters, des dizaines d'emplois ont été créés dans la restauration. Ceci dit, l'île n'a rien perdu de son charme et  on peut aisément s'y balader à pied, sans guide. A commencer par le site précycladique de Minoa ( dernières dias ) , en haut de Katapola: c'était un petit palais, voilà 3000 ans ! Il y règne une atmosphère unique...
Amorgos, qui n'est reliée à la Grèce que par le ferry, pas d'avion, doit beaucoup de son charme à Katapola. Ce petit port, abrité au fond d'une baie profonde,  vivait tranquillement au rythme de l'arrivée des ferrys passant devant le rocher immergé de la statue de la Vierge, face au cimetière marin ( dia 4 ). Nombreux étaient les jeunes qui devaient émigrer, faute de travail; les plus chanceux s'embarquaient pour des mois sur les cargos ou chalutiers grecs. Le boom touristique a tout changé; l'été des milliers de touristes débarquent des ferrys, la route reliant Katapola au nord a été goudronnée, il y a des locations de voitures, de scooters, des dizaines d'emplois ont été créés dans la restauration. Ceci dit, l'île n'a rien perdu de son charme et  on peut aisément s'y balader à pied, sans guide. A commencer par le site précycladique de Minoa ( dernières dias ) , en haut de Katapola: c'était un petit palais, voilà 3000 ans ! Il y règne une atmosphère unique...
Amorgos, qui n'est reliée à la Grèce que par le ferry, pas d'avion, doit beaucoup de son charme à Katapola. Ce petit port, abrité au fond d'une baie profonde,  vivait tranquillement au rythme de l'arrivée des ferrys passant devant le rocher immergé de la statue de la Vierge, face au cimetière marin ( dia 4 ). Nombreux étaient les jeunes qui devaient émigrer, faute de travail; les plus chanceux s'embarquaient pour des mois sur les cargos ou chalutiers grecs. Le boom touristique a tout changé; l'été des milliers de touristes débarquent des ferrys, la route reliant Katapola au nord a été goudronnée, il y a des locations de voitures, de scooters, des dizaines d'emplois ont été créés dans la restauration. Ceci dit, l'île n'a rien perdu de son charme et  on peut aisément s'y balader à pied, sans guide. A commencer par le site précycladique de Minoa ( dernières dias ) , en haut de Katapola: c'était un petit palais, voilà 3000 ans ! Il y règne une atmosphère unique...
Amorgos, qui n'est reliée à la Grèce que par le ferry, pas d'avion, doit beaucoup de son charme à Katapola. Ce petit port, abrité au fond d'une baie profonde,  vivait tranquillement au rythme de l'arrivée des ferrys passant devant le rocher immergé de la statue de la Vierge, face au cimetière marin ( dia 4 ). Nombreux étaient les jeunes qui devaient émigrer, faute de travail; les plus chanceux s'embarquaient pour des mois sur les cargos ou chalutiers grecs. Le boom touristique a tout changé; l'été des milliers de touristes débarquent des ferrys, la route reliant Katapola au nord a été goudronnée, il y a des locations de voitures, de scooters, des dizaines d'emplois ont été créés dans la restauration. Ceci dit, l'île n'a rien perdu de son charme et  on peut aisément s'y balader à pied, sans guide. A commencer par le site précycladique de Minoa ( dernières dias ) , en haut de Katapola: c'était un petit palais, voilà 3000 ans ! Il y règne une atmosphère unique...
Amorgos, qui n'est reliée à la Grèce que par le ferry, pas d'avion, doit beaucoup de son charme à Katapola. Ce petit port, abrité au fond d'une baie profonde,  vivait tranquillement au rythme de l'arrivée des ferrys passant devant le rocher immergé de la statue de la Vierge, face au cimetière marin ( dia 4 ). Nombreux étaient les jeunes qui devaient émigrer, faute de travail; les plus chanceux s'embarquaient pour des mois sur les cargos ou chalutiers grecs. Le boom touristique a tout changé; l'été des milliers de touristes débarquent des ferrys, la route reliant Katapola au nord a été goudronnée, il y a des locations de voitures, de scooters, des dizaines d'emplois ont été créés dans la restauration. Ceci dit, l'île n'a rien perdu de son charme et  on peut aisément s'y balader à pied, sans guide. A commencer par le site précycladique de Minoa ( dernières dias ) , en haut de Katapola: c'était un petit palais, voilà 3000 ans ! Il y règne une atmosphère unique...
Amorgos, qui n'est reliée à la Grèce que par le ferry, pas d'avion, doit beaucoup de son charme à Katapola. Ce petit port, abrité au fond d'une baie profonde,  vivait tranquillement au rythme de l'arrivée des ferrys passant devant le rocher immergé de la statue de la Vierge, face au cimetière marin ( dia 4 ). Nombreux étaient les jeunes qui devaient émigrer, faute de travail; les plus chanceux s'embarquaient pour des mois sur les cargos ou chalutiers grecs. Le boom touristique a tout changé; l'été des milliers de touristes débarquent des ferrys, la route reliant Katapola au nord a été goudronnée, il y a des locations de voitures, de scooters, des dizaines d'emplois ont été créés dans la restauration. Ceci dit, l'île n'a rien perdu de son charme et  on peut aisément s'y balader à pied, sans guide. A commencer par le site précycladique de Minoa ( dernières dias ) , en haut de Katapola: c'était un petit palais, voilà 3000 ans ! Il y règne une atmosphère unique...

Amorgos, qui n'est reliée à la Grèce que par le ferry, pas d'avion, doit beaucoup de son charme à Katapola. Ce petit port, abrité au fond d'une baie profonde, vivait tranquillement au rythme de l'arrivée des ferrys passant devant le rocher immergé de la statue de la Vierge, face au cimetière marin ( dia 4 ). Nombreux étaient les jeunes qui devaient émigrer, faute de travail; les plus chanceux s'embarquaient pour des mois sur les cargos ou chalutiers grecs. Le boom touristique a tout changé; l'été des milliers de touristes débarquent des ferrys, la route reliant Katapola au nord a été goudronnée, il y a des locations de voitures, de scooters, des dizaines d'emplois ont été créés dans la restauration. Ceci dit, l'île n'a rien perdu de son charme et on peut aisément s'y balader à pied, sans guide. A commencer par le site précycladique de Minoa ( dernières dias ) , en haut de Katapola: c'était un petit palais, voilà 3000 ans ! Il y règne une atmosphère unique...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article