Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
vagabondblog1.com

Amorgos, avant le film.

25 Octobre 2019 , Rédigé par Bernard Viguier Publié dans #voyage

Cette île isolée de l'est des Cyclades était peu fréquentée, et même pourrait-on dire préservée, avant Le Grand Bleu, film de Luc Besson en 1988. La Chora, où l'on grimpe par un sentier pavé depuis le port de Katapola, est un des plus beaux villages des  Cyclades. De l'autre côté de l'île, le monastère de Chozoviotissa accroché à la pente est le site le plus fameux de l'île, alors que les trois petits villages du nord, dont Tholaria, sont toujours un peu à l'écart, comme le sud de l'île ( dernière dia ). Depuis le film de Luc Besson, l'île est à la mode et surtout dans le début des années 90 des milliers de jeunes touristes ont débarqué, l'été. Du coup, un réel boom immobilier a eu lieu, accompagné de l'ouverture de dizaines de bars et tavernes. .
Cette île isolée de l'est des Cyclades était peu fréquentée, et même pourrait-on dire préservée, avant Le Grand Bleu, film de Luc Besson en 1988. La Chora, où l'on grimpe par un sentier pavé depuis le port de Katapola, est un des plus beaux villages des  Cyclades. De l'autre côté de l'île, le monastère de Chozoviotissa accroché à la pente est le site le plus fameux de l'île, alors que les trois petits villages du nord, dont Tholaria, sont toujours un peu à l'écart, comme le sud de l'île ( dernière dia ). Depuis le film de Luc Besson, l'île est à la mode et surtout dans le début des années 90 des milliers de jeunes touristes ont débarqué, l'été. Du coup, un réel boom immobilier a eu lieu, accompagné de l'ouverture de dizaines de bars et tavernes. .
Cette île isolée de l'est des Cyclades était peu fréquentée, et même pourrait-on dire préservée, avant Le Grand Bleu, film de Luc Besson en 1988. La Chora, où l'on grimpe par un sentier pavé depuis le port de Katapola, est un des plus beaux villages des  Cyclades. De l'autre côté de l'île, le monastère de Chozoviotissa accroché à la pente est le site le plus fameux de l'île, alors que les trois petits villages du nord, dont Tholaria, sont toujours un peu à l'écart, comme le sud de l'île ( dernière dia ). Depuis le film de Luc Besson, l'île est à la mode et surtout dans le début des années 90 des milliers de jeunes touristes ont débarqué, l'été. Du coup, un réel boom immobilier a eu lieu, accompagné de l'ouverture de dizaines de bars et tavernes. .
Cette île isolée de l'est des Cyclades était peu fréquentée, et même pourrait-on dire préservée, avant Le Grand Bleu, film de Luc Besson en 1988. La Chora, où l'on grimpe par un sentier pavé depuis le port de Katapola, est un des plus beaux villages des  Cyclades. De l'autre côté de l'île, le monastère de Chozoviotissa accroché à la pente est le site le plus fameux de l'île, alors que les trois petits villages du nord, dont Tholaria, sont toujours un peu à l'écart, comme le sud de l'île ( dernière dia ). Depuis le film de Luc Besson, l'île est à la mode et surtout dans le début des années 90 des milliers de jeunes touristes ont débarqué, l'été. Du coup, un réel boom immobilier a eu lieu, accompagné de l'ouverture de dizaines de bars et tavernes. .
Cette île isolée de l'est des Cyclades était peu fréquentée, et même pourrait-on dire préservée, avant Le Grand Bleu, film de Luc Besson en 1988. La Chora, où l'on grimpe par un sentier pavé depuis le port de Katapola, est un des plus beaux villages des  Cyclades. De l'autre côté de l'île, le monastère de Chozoviotissa accroché à la pente est le site le plus fameux de l'île, alors que les trois petits villages du nord, dont Tholaria, sont toujours un peu à l'écart, comme le sud de l'île ( dernière dia ). Depuis le film de Luc Besson, l'île est à la mode et surtout dans le début des années 90 des milliers de jeunes touristes ont débarqué, l'été. Du coup, un réel boom immobilier a eu lieu, accompagné de l'ouverture de dizaines de bars et tavernes. .
Cette île isolée de l'est des Cyclades était peu fréquentée, et même pourrait-on dire préservée, avant Le Grand Bleu, film de Luc Besson en 1988. La Chora, où l'on grimpe par un sentier pavé depuis le port de Katapola, est un des plus beaux villages des  Cyclades. De l'autre côté de l'île, le monastère de Chozoviotissa accroché à la pente est le site le plus fameux de l'île, alors que les trois petits villages du nord, dont Tholaria, sont toujours un peu à l'écart, comme le sud de l'île ( dernière dia ). Depuis le film de Luc Besson, l'île est à la mode et surtout dans le début des années 90 des milliers de jeunes touristes ont débarqué, l'été. Du coup, un réel boom immobilier a eu lieu, accompagné de l'ouverture de dizaines de bars et tavernes. .
Cette île isolée de l'est des Cyclades était peu fréquentée, et même pourrait-on dire préservée, avant Le Grand Bleu, film de Luc Besson en 1988. La Chora, où l'on grimpe par un sentier pavé depuis le port de Katapola, est un des plus beaux villages des  Cyclades. De l'autre côté de l'île, le monastère de Chozoviotissa accroché à la pente est le site le plus fameux de l'île, alors que les trois petits villages du nord, dont Tholaria, sont toujours un peu à l'écart, comme le sud de l'île ( dernière dia ). Depuis le film de Luc Besson, l'île est à la mode et surtout dans le début des années 90 des milliers de jeunes touristes ont débarqué, l'été. Du coup, un réel boom immobilier a eu lieu, accompagné de l'ouverture de dizaines de bars et tavernes. .
Cette île isolée de l'est des Cyclades était peu fréquentée, et même pourrait-on dire préservée, avant Le Grand Bleu, film de Luc Besson en 1988. La Chora, où l'on grimpe par un sentier pavé depuis le port de Katapola, est un des plus beaux villages des  Cyclades. De l'autre côté de l'île, le monastère de Chozoviotissa accroché à la pente est le site le plus fameux de l'île, alors que les trois petits villages du nord, dont Tholaria, sont toujours un peu à l'écart, comme le sud de l'île ( dernière dia ). Depuis le film de Luc Besson, l'île est à la mode et surtout dans le début des années 90 des milliers de jeunes touristes ont débarqué, l'été. Du coup, un réel boom immobilier a eu lieu, accompagné de l'ouverture de dizaines de bars et tavernes. .
Cette île isolée de l'est des Cyclades était peu fréquentée, et même pourrait-on dire préservée, avant Le Grand Bleu, film de Luc Besson en 1988. La Chora, où l'on grimpe par un sentier pavé depuis le port de Katapola, est un des plus beaux villages des  Cyclades. De l'autre côté de l'île, le monastère de Chozoviotissa accroché à la pente est le site le plus fameux de l'île, alors que les trois petits villages du nord, dont Tholaria, sont toujours un peu à l'écart, comme le sud de l'île ( dernière dia ). Depuis le film de Luc Besson, l'île est à la mode et surtout dans le début des années 90 des milliers de jeunes touristes ont débarqué, l'été. Du coup, un réel boom immobilier a eu lieu, accompagné de l'ouverture de dizaines de bars et tavernes. .
Cette île isolée de l'est des Cyclades était peu fréquentée, et même pourrait-on dire préservée, avant Le Grand Bleu, film de Luc Besson en 1988. La Chora, où l'on grimpe par un sentier pavé depuis le port de Katapola, est un des plus beaux villages des  Cyclades. De l'autre côté de l'île, le monastère de Chozoviotissa accroché à la pente est le site le plus fameux de l'île, alors que les trois petits villages du nord, dont Tholaria, sont toujours un peu à l'écart, comme le sud de l'île ( dernière dia ). Depuis le film de Luc Besson, l'île est à la mode et surtout dans le début des années 90 des milliers de jeunes touristes ont débarqué, l'été. Du coup, un réel boom immobilier a eu lieu, accompagné de l'ouverture de dizaines de bars et tavernes. .
Cette île isolée de l'est des Cyclades était peu fréquentée, et même pourrait-on dire préservée, avant Le Grand Bleu, film de Luc Besson en 1988. La Chora, où l'on grimpe par un sentier pavé depuis le port de Katapola, est un des plus beaux villages des  Cyclades. De l'autre côté de l'île, le monastère de Chozoviotissa accroché à la pente est le site le plus fameux de l'île, alors que les trois petits villages du nord, dont Tholaria, sont toujours un peu à l'écart, comme le sud de l'île ( dernière dia ). Depuis le film de Luc Besson, l'île est à la mode et surtout dans le début des années 90 des milliers de jeunes touristes ont débarqué, l'été. Du coup, un réel boom immobilier a eu lieu, accompagné de l'ouverture de dizaines de bars et tavernes. .

Cette île isolée de l'est des Cyclades était peu fréquentée, et même pourrait-on dire préservée, avant Le Grand Bleu, film de Luc Besson en 1988. La Chora, où l'on grimpe par un sentier pavé depuis le port de Katapola, est un des plus beaux villages des Cyclades. De l'autre côté de l'île, le monastère de Chozoviotissa accroché à la pente est le site le plus fameux de l'île, alors que les trois petits villages du nord, dont Tholaria, sont toujours un peu à l'écart, comme le sud de l'île ( dernière dia ). Depuis le film de Luc Besson, l'île est à la mode et surtout dans le début des années 90 des milliers de jeunes touristes ont débarqué, l'été. Du coup, un réel boom immobilier a eu lieu, accompagné de l'ouverture de dizaines de bars et tavernes. .

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article