Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
vagabondblog1.com

Boulaouane, son vin, sa kasbah.

3 Février 2020 , Rédigé par Bernard Viguier Publié dans #voyage

Ah le Boulaouane, ce vin mythique accompagnant chaleureusement le couscous et les discussions des années 70, en avons-nous bu ! Faut dire qu'il était à la portée de nos petits moyens d'étudiants...D'où l'envie d'aller voir Boulaouane ! Eh bien, grosse déception: il n'y a pratiquement plus de vigne. Heureusement, il y a la kasbah. Elle vaut le déplacement, pour le site et les ruines. En contrebas, les villageoises et leurs enfants viennent faire la lessive à dos d'âne.
Ah le Boulaouane, ce vin mythique accompagnant chaleureusement le couscous et les discussions des années 70, en avons-nous bu ! Faut dire qu'il était à la portée de nos petits moyens d'étudiants...D'où l'envie d'aller voir Boulaouane ! Eh bien, grosse déception: il n'y a pratiquement plus de vigne. Heureusement, il y a la kasbah. Elle vaut le déplacement, pour le site et les ruines. En contrebas, les villageoises et leurs enfants viennent faire la lessive à dos d'âne.
Ah le Boulaouane, ce vin mythique accompagnant chaleureusement le couscous et les discussions des années 70, en avons-nous bu ! Faut dire qu'il était à la portée de nos petits moyens d'étudiants...D'où l'envie d'aller voir Boulaouane ! Eh bien, grosse déception: il n'y a pratiquement plus de vigne. Heureusement, il y a la kasbah. Elle vaut le déplacement, pour le site et les ruines. En contrebas, les villageoises et leurs enfants viennent faire la lessive à dos d'âne.
Ah le Boulaouane, ce vin mythique accompagnant chaleureusement le couscous et les discussions des années 70, en avons-nous bu ! Faut dire qu'il était à la portée de nos petits moyens d'étudiants...D'où l'envie d'aller voir Boulaouane ! Eh bien, grosse déception: il n'y a pratiquement plus de vigne. Heureusement, il y a la kasbah. Elle vaut le déplacement, pour le site et les ruines. En contrebas, les villageoises et leurs enfants viennent faire la lessive à dos d'âne.
Ah le Boulaouane, ce vin mythique accompagnant chaleureusement le couscous et les discussions des années 70, en avons-nous bu ! Faut dire qu'il était à la portée de nos petits moyens d'étudiants...D'où l'envie d'aller voir Boulaouane ! Eh bien, grosse déception: il n'y a pratiquement plus de vigne. Heureusement, il y a la kasbah. Elle vaut le déplacement, pour le site et les ruines. En contrebas, les villageoises et leurs enfants viennent faire la lessive à dos d'âne.
Ah le Boulaouane, ce vin mythique accompagnant chaleureusement le couscous et les discussions des années 70, en avons-nous bu ! Faut dire qu'il était à la portée de nos petits moyens d'étudiants...D'où l'envie d'aller voir Boulaouane ! Eh bien, grosse déception: il n'y a pratiquement plus de vigne. Heureusement, il y a la kasbah. Elle vaut le déplacement, pour le site et les ruines. En contrebas, les villageoises et leurs enfants viennent faire la lessive à dos d'âne.
Ah le Boulaouane, ce vin mythique accompagnant chaleureusement le couscous et les discussions des années 70, en avons-nous bu ! Faut dire qu'il était à la portée de nos petits moyens d'étudiants...D'où l'envie d'aller voir Boulaouane ! Eh bien, grosse déception: il n'y a pratiquement plus de vigne. Heureusement, il y a la kasbah. Elle vaut le déplacement, pour le site et les ruines. En contrebas, les villageoises et leurs enfants viennent faire la lessive à dos d'âne.
Ah le Boulaouane, ce vin mythique accompagnant chaleureusement le couscous et les discussions des années 70, en avons-nous bu ! Faut dire qu'il était à la portée de nos petits moyens d'étudiants...D'où l'envie d'aller voir Boulaouane ! Eh bien, grosse déception: il n'y a pratiquement plus de vigne. Heureusement, il y a la kasbah. Elle vaut le déplacement, pour le site et les ruines. En contrebas, les villageoises et leurs enfants viennent faire la lessive à dos d'âne.
Ah le Boulaouane, ce vin mythique accompagnant chaleureusement le couscous et les discussions des années 70, en avons-nous bu ! Faut dire qu'il était à la portée de nos petits moyens d'étudiants...D'où l'envie d'aller voir Boulaouane ! Eh bien, grosse déception: il n'y a pratiquement plus de vigne. Heureusement, il y a la kasbah. Elle vaut le déplacement, pour le site et les ruines. En contrebas, les villageoises et leurs enfants viennent faire la lessive à dos d'âne.
Ah le Boulaouane, ce vin mythique accompagnant chaleureusement le couscous et les discussions des années 70, en avons-nous bu ! Faut dire qu'il était à la portée de nos petits moyens d'étudiants...D'où l'envie d'aller voir Boulaouane ! Eh bien, grosse déception: il n'y a pratiquement plus de vigne. Heureusement, il y a la kasbah. Elle vaut le déplacement, pour le site et les ruines. En contrebas, les villageoises et leurs enfants viennent faire la lessive à dos d'âne.
Ah le Boulaouane, ce vin mythique accompagnant chaleureusement le couscous et les discussions des années 70, en avons-nous bu ! Faut dire qu'il était à la portée de nos petits moyens d'étudiants...D'où l'envie d'aller voir Boulaouane ! Eh bien, grosse déception: il n'y a pratiquement plus de vigne. Heureusement, il y a la kasbah. Elle vaut le déplacement, pour le site et les ruines. En contrebas, les villageoises et leurs enfants viennent faire la lessive à dos d'âne.
Ah le Boulaouane, ce vin mythique accompagnant chaleureusement le couscous et les discussions des années 70, en avons-nous bu ! Faut dire qu'il était à la portée de nos petits moyens d'étudiants...D'où l'envie d'aller voir Boulaouane ! Eh bien, grosse déception: il n'y a pratiquement plus de vigne. Heureusement, il y a la kasbah. Elle vaut le déplacement, pour le site et les ruines. En contrebas, les villageoises et leurs enfants viennent faire la lessive à dos d'âne.
Ah le Boulaouane, ce vin mythique accompagnant chaleureusement le couscous et les discussions des années 70, en avons-nous bu ! Faut dire qu'il était à la portée de nos petits moyens d'étudiants...D'où l'envie d'aller voir Boulaouane ! Eh bien, grosse déception: il n'y a pratiquement plus de vigne. Heureusement, il y a la kasbah. Elle vaut le déplacement, pour le site et les ruines. En contrebas, les villageoises et leurs enfants viennent faire la lessive à dos d'âne.
Ah le Boulaouane, ce vin mythique accompagnant chaleureusement le couscous et les discussions des années 70, en avons-nous bu ! Faut dire qu'il était à la portée de nos petits moyens d'étudiants...D'où l'envie d'aller voir Boulaouane ! Eh bien, grosse déception: il n'y a pratiquement plus de vigne. Heureusement, il y a la kasbah. Elle vaut le déplacement, pour le site et les ruines. En contrebas, les villageoises et leurs enfants viennent faire la lessive à dos d'âne.
Ah le Boulaouane, ce vin mythique accompagnant chaleureusement le couscous et les discussions des années 70, en avons-nous bu ! Faut dire qu'il était à la portée de nos petits moyens d'étudiants...D'où l'envie d'aller voir Boulaouane ! Eh bien, grosse déception: il n'y a pratiquement plus de vigne. Heureusement, il y a la kasbah. Elle vaut le déplacement, pour le site et les ruines. En contrebas, les villageoises et leurs enfants viennent faire la lessive à dos d'âne.
Ah le Boulaouane, ce vin mythique accompagnant chaleureusement le couscous et les discussions des années 70, en avons-nous bu ! Faut dire qu'il était à la portée de nos petits moyens d'étudiants...D'où l'envie d'aller voir Boulaouane ! Eh bien, grosse déception: il n'y a pratiquement plus de vigne. Heureusement, il y a la kasbah. Elle vaut le déplacement, pour le site et les ruines. En contrebas, les villageoises et leurs enfants viennent faire la lessive à dos d'âne.

Ah le Boulaouane, ce vin mythique accompagnant chaleureusement le couscous et les discussions des années 70, en avons-nous bu ! Faut dire qu'il était à la portée de nos petits moyens d'étudiants...D'où l'envie d'aller voir Boulaouane ! Eh bien, grosse déception: il n'y a pratiquement plus de vigne. Heureusement, il y a la kasbah. Elle vaut le déplacement, pour le site et les ruines. En contrebas, les villageoises et leurs enfants viennent faire la lessive à dos d'âne.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article