Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
vagabondblog1.com

Balade dans la vieille ville de Safi, Maroc.

30 Avril 2020 , Rédigé par Bernard Viguier Publié dans #voyage

Encore une ville peu fréquentée par les touristes qui ne visitent que la colline des potiers, alors que la médina n'a pas été défigurée par la modernité. Chaque quartier vit à un rythme ancestral, avec ses étals, son boulanger; pas de voiture dans les ruelles. On dirait que le temps est passé à côté - plus loin, dans les barres d'immeubles au sud de la ville nouvelle. Ne pas manquer le petit restau d'Hasni, près de la porte d'entrée: le tajine de poisson aux épices y est inoubliable !
Encore une ville peu fréquentée par les touristes qui ne visitent que la colline des potiers, alors que la médina n'a pas été défigurée par la modernité. Chaque quartier vit à un rythme ancestral, avec ses étals, son boulanger; pas de voiture dans les ruelles. On dirait que le temps est passé à côté - plus loin, dans les barres d'immeubles au sud de la ville nouvelle. Ne pas manquer le petit restau d'Hasni, près de la porte d'entrée: le tajine de poisson aux épices y est inoubliable !
Encore une ville peu fréquentée par les touristes qui ne visitent que la colline des potiers, alors que la médina n'a pas été défigurée par la modernité. Chaque quartier vit à un rythme ancestral, avec ses étals, son boulanger; pas de voiture dans les ruelles. On dirait que le temps est passé à côté - plus loin, dans les barres d'immeubles au sud de la ville nouvelle. Ne pas manquer le petit restau d'Hasni, près de la porte d'entrée: le tajine de poisson aux épices y est inoubliable !
Encore une ville peu fréquentée par les touristes qui ne visitent que la colline des potiers, alors que la médina n'a pas été défigurée par la modernité. Chaque quartier vit à un rythme ancestral, avec ses étals, son boulanger; pas de voiture dans les ruelles. On dirait que le temps est passé à côté - plus loin, dans les barres d'immeubles au sud de la ville nouvelle. Ne pas manquer le petit restau d'Hasni, près de la porte d'entrée: le tajine de poisson aux épices y est inoubliable !
Encore une ville peu fréquentée par les touristes qui ne visitent que la colline des potiers, alors que la médina n'a pas été défigurée par la modernité. Chaque quartier vit à un rythme ancestral, avec ses étals, son boulanger; pas de voiture dans les ruelles. On dirait que le temps est passé à côté - plus loin, dans les barres d'immeubles au sud de la ville nouvelle. Ne pas manquer le petit restau d'Hasni, près de la porte d'entrée: le tajine de poisson aux épices y est inoubliable !
Encore une ville peu fréquentée par les touristes qui ne visitent que la colline des potiers, alors que la médina n'a pas été défigurée par la modernité. Chaque quartier vit à un rythme ancestral, avec ses étals, son boulanger; pas de voiture dans les ruelles. On dirait que le temps est passé à côté - plus loin, dans les barres d'immeubles au sud de la ville nouvelle. Ne pas manquer le petit restau d'Hasni, près de la porte d'entrée: le tajine de poisson aux épices y est inoubliable !
Encore une ville peu fréquentée par les touristes qui ne visitent que la colline des potiers, alors que la médina n'a pas été défigurée par la modernité. Chaque quartier vit à un rythme ancestral, avec ses étals, son boulanger; pas de voiture dans les ruelles. On dirait que le temps est passé à côté - plus loin, dans les barres d'immeubles au sud de la ville nouvelle. Ne pas manquer le petit restau d'Hasni, près de la porte d'entrée: le tajine de poisson aux épices y est inoubliable !
Encore une ville peu fréquentée par les touristes qui ne visitent que la colline des potiers, alors que la médina n'a pas été défigurée par la modernité. Chaque quartier vit à un rythme ancestral, avec ses étals, son boulanger; pas de voiture dans les ruelles. On dirait que le temps est passé à côté - plus loin, dans les barres d'immeubles au sud de la ville nouvelle. Ne pas manquer le petit restau d'Hasni, près de la porte d'entrée: le tajine de poisson aux épices y est inoubliable !
Encore une ville peu fréquentée par les touristes qui ne visitent que la colline des potiers, alors que la médina n'a pas été défigurée par la modernité. Chaque quartier vit à un rythme ancestral, avec ses étals, son boulanger; pas de voiture dans les ruelles. On dirait que le temps est passé à côté - plus loin, dans les barres d'immeubles au sud de la ville nouvelle. Ne pas manquer le petit restau d'Hasni, près de la porte d'entrée: le tajine de poisson aux épices y est inoubliable !
Encore une ville peu fréquentée par les touristes qui ne visitent que la colline des potiers, alors que la médina n'a pas été défigurée par la modernité. Chaque quartier vit à un rythme ancestral, avec ses étals, son boulanger; pas de voiture dans les ruelles. On dirait que le temps est passé à côté - plus loin, dans les barres d'immeubles au sud de la ville nouvelle. Ne pas manquer le petit restau d'Hasni, près de la porte d'entrée: le tajine de poisson aux épices y est inoubliable !
Encore une ville peu fréquentée par les touristes qui ne visitent que la colline des potiers, alors que la médina n'a pas été défigurée par la modernité. Chaque quartier vit à un rythme ancestral, avec ses étals, son boulanger; pas de voiture dans les ruelles. On dirait que le temps est passé à côté - plus loin, dans les barres d'immeubles au sud de la ville nouvelle. Ne pas manquer le petit restau d'Hasni, près de la porte d'entrée: le tajine de poisson aux épices y est inoubliable !
Encore une ville peu fréquentée par les touristes qui ne visitent que la colline des potiers, alors que la médina n'a pas été défigurée par la modernité. Chaque quartier vit à un rythme ancestral, avec ses étals, son boulanger; pas de voiture dans les ruelles. On dirait que le temps est passé à côté - plus loin, dans les barres d'immeubles au sud de la ville nouvelle. Ne pas manquer le petit restau d'Hasni, près de la porte d'entrée: le tajine de poisson aux épices y est inoubliable !
Encore une ville peu fréquentée par les touristes qui ne visitent que la colline des potiers, alors que la médina n'a pas été défigurée par la modernité. Chaque quartier vit à un rythme ancestral, avec ses étals, son boulanger; pas de voiture dans les ruelles. On dirait que le temps est passé à côté - plus loin, dans les barres d'immeubles au sud de la ville nouvelle. Ne pas manquer le petit restau d'Hasni, près de la porte d'entrée: le tajine de poisson aux épices y est inoubliable !
Encore une ville peu fréquentée par les touristes qui ne visitent que la colline des potiers, alors que la médina n'a pas été défigurée par la modernité. Chaque quartier vit à un rythme ancestral, avec ses étals, son boulanger; pas de voiture dans les ruelles. On dirait que le temps est passé à côté - plus loin, dans les barres d'immeubles au sud de la ville nouvelle. Ne pas manquer le petit restau d'Hasni, près de la porte d'entrée: le tajine de poisson aux épices y est inoubliable !
Encore une ville peu fréquentée par les touristes qui ne visitent que la colline des potiers, alors que la médina n'a pas été défigurée par la modernité. Chaque quartier vit à un rythme ancestral, avec ses étals, son boulanger; pas de voiture dans les ruelles. On dirait que le temps est passé à côté - plus loin, dans les barres d'immeubles au sud de la ville nouvelle. Ne pas manquer le petit restau d'Hasni, près de la porte d'entrée: le tajine de poisson aux épices y est inoubliable !
Encore une ville peu fréquentée par les touristes qui ne visitent que la colline des potiers, alors que la médina n'a pas été défigurée par la modernité. Chaque quartier vit à un rythme ancestral, avec ses étals, son boulanger; pas de voiture dans les ruelles. On dirait que le temps est passé à côté - plus loin, dans les barres d'immeubles au sud de la ville nouvelle. Ne pas manquer le petit restau d'Hasni, près de la porte d'entrée: le tajine de poisson aux épices y est inoubliable !
Encore une ville peu fréquentée par les touristes qui ne visitent que la colline des potiers, alors que la médina n'a pas été défigurée par la modernité. Chaque quartier vit à un rythme ancestral, avec ses étals, son boulanger; pas de voiture dans les ruelles. On dirait que le temps est passé à côté - plus loin, dans les barres d'immeubles au sud de la ville nouvelle. Ne pas manquer le petit restau d'Hasni, près de la porte d'entrée: le tajine de poisson aux épices y est inoubliable !

Encore une ville peu fréquentée par les touristes qui ne visitent que la colline des potiers, alors que la médina n'a pas été défigurée par la modernité. Chaque quartier vit à un rythme ancestral, avec ses étals, son boulanger; pas de voiture dans les ruelles. On dirait que le temps est passé à côté - plus loin, dans les barres d'immeubles au sud de la ville nouvelle. Ne pas manquer le petit restau d'Hasni, près de la porte d'entrée: le tajine de poisson aux épices y est inoubliable !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article