Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
vagabondblog1.com

Hiver en Crète.

11 Juin 2020 , Rédigé par Bernard Viguier Publié dans #voyage

La carte postale de l'été ( dia 1 et 2 ) est passée au noir et blanc, tandis qu'avec le froid, les brumes, les nuages bas, l'humidité permanente infiltrée par le vent, la Crète offre un visage inhabituel. Celui qu'Angelopoulos, le cinéaste, a su si bien capter entre grisaille et jeux de lumière...
La carte postale de l'été ( dia 1 et 2 ) est passée au noir et blanc, tandis qu'avec le froid, les brumes, les nuages bas, l'humidité permanente infiltrée par le vent, la Crète offre un visage inhabituel. Celui qu'Angelopoulos, le cinéaste, a su si bien capter entre grisaille et jeux de lumière...
La carte postale de l'été ( dia 1 et 2 ) est passée au noir et blanc, tandis qu'avec le froid, les brumes, les nuages bas, l'humidité permanente infiltrée par le vent, la Crète offre un visage inhabituel. Celui qu'Angelopoulos, le cinéaste, a su si bien capter entre grisaille et jeux de lumière...
La carte postale de l'été ( dia 1 et 2 ) est passée au noir et blanc, tandis qu'avec le froid, les brumes, les nuages bas, l'humidité permanente infiltrée par le vent, la Crète offre un visage inhabituel. Celui qu'Angelopoulos, le cinéaste, a su si bien capter entre grisaille et jeux de lumière...
La carte postale de l'été ( dia 1 et 2 ) est passée au noir et blanc, tandis qu'avec le froid, les brumes, les nuages bas, l'humidité permanente infiltrée par le vent, la Crète offre un visage inhabituel. Celui qu'Angelopoulos, le cinéaste, a su si bien capter entre grisaille et jeux de lumière...
La carte postale de l'été ( dia 1 et 2 ) est passée au noir et blanc, tandis qu'avec le froid, les brumes, les nuages bas, l'humidité permanente infiltrée par le vent, la Crète offre un visage inhabituel. Celui qu'Angelopoulos, le cinéaste, a su si bien capter entre grisaille et jeux de lumière...
La carte postale de l'été ( dia 1 et 2 ) est passée au noir et blanc, tandis qu'avec le froid, les brumes, les nuages bas, l'humidité permanente infiltrée par le vent, la Crète offre un visage inhabituel. Celui qu'Angelopoulos, le cinéaste, a su si bien capter entre grisaille et jeux de lumière...
La carte postale de l'été ( dia 1 et 2 ) est passée au noir et blanc, tandis qu'avec le froid, les brumes, les nuages bas, l'humidité permanente infiltrée par le vent, la Crète offre un visage inhabituel. Celui qu'Angelopoulos, le cinéaste, a su si bien capter entre grisaille et jeux de lumière...
La carte postale de l'été ( dia 1 et 2 ) est passée au noir et blanc, tandis qu'avec le froid, les brumes, les nuages bas, l'humidité permanente infiltrée par le vent, la Crète offre un visage inhabituel. Celui qu'Angelopoulos, le cinéaste, a su si bien capter entre grisaille et jeux de lumière...
La carte postale de l'été ( dia 1 et 2 ) est passée au noir et blanc, tandis qu'avec le froid, les brumes, les nuages bas, l'humidité permanente infiltrée par le vent, la Crète offre un visage inhabituel. Celui qu'Angelopoulos, le cinéaste, a su si bien capter entre grisaille et jeux de lumière...

La carte postale de l'été ( dia 1 et 2 ) est passée au noir et blanc, tandis qu'avec le froid, les brumes, les nuages bas, l'humidité permanente infiltrée par le vent, la Crète offre un visage inhabituel. Celui qu'Angelopoulos, le cinéaste, a su si bien capter entre grisaille et jeux de lumière...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

philae 11/06/2020 10:56

magnifique cordialement

Bernardo 15/06/2020 19:24

Merci Philae !