Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
vagabondblog1.com

Rome, fin XXème suite.

6 Janvier 2021 , Rédigé par Bernard Viguier Publié dans #voyage

 Sur la place Campo de' Fiori , on est en plein dans Rome et pourtant on aurait cru, au milieu des années 80, faire ses courses au marché d'une ville de province - s'il n'y avait pas la statue de Giordano Bruno, brûlé vif comme hérétique, sur cette même place, en 1660.
 Sur la place Campo de' Fiori , on est en plein dans Rome et pourtant on aurait cru, au milieu des années 80, faire ses courses au marché d'une ville de province - s'il n'y avait pas la statue de Giordano Bruno, brûlé vif comme hérétique, sur cette même place, en 1660.
 Sur la place Campo de' Fiori , on est en plein dans Rome et pourtant on aurait cru, au milieu des années 80, faire ses courses au marché d'une ville de province - s'il n'y avait pas la statue de Giordano Bruno, brûlé vif comme hérétique, sur cette même place, en 1660.
 Sur la place Campo de' Fiori , on est en plein dans Rome et pourtant on aurait cru, au milieu des années 80, faire ses courses au marché d'une ville de province - s'il n'y avait pas la statue de Giordano Bruno, brûlé vif comme hérétique, sur cette même place, en 1660.
 Sur la place Campo de' Fiori , on est en plein dans Rome et pourtant on aurait cru, au milieu des années 80, faire ses courses au marché d'une ville de province - s'il n'y avait pas la statue de Giordano Bruno, brûlé vif comme hérétique, sur cette même place, en 1660.
 Sur la place Campo de' Fiori , on est en plein dans Rome et pourtant on aurait cru, au milieu des années 80, faire ses courses au marché d'une ville de province - s'il n'y avait pas la statue de Giordano Bruno, brûlé vif comme hérétique, sur cette même place, en 1660.
 Sur la place Campo de' Fiori , on est en plein dans Rome et pourtant on aurait cru, au milieu des années 80, faire ses courses au marché d'une ville de province - s'il n'y avait pas la statue de Giordano Bruno, brûlé vif comme hérétique, sur cette même place, en 1660.
 Sur la place Campo de' Fiori , on est en plein dans Rome et pourtant on aurait cru, au milieu des années 80, faire ses courses au marché d'une ville de province - s'il n'y avait pas la statue de Giordano Bruno, brûlé vif comme hérétique, sur cette même place, en 1660.
 Sur la place Campo de' Fiori , on est en plein dans Rome et pourtant on aurait cru, au milieu des années 80, faire ses courses au marché d'une ville de province - s'il n'y avait pas la statue de Giordano Bruno, brûlé vif comme hérétique, sur cette même place, en 1660.
 Sur la place Campo de' Fiori , on est en plein dans Rome et pourtant on aurait cru, au milieu des années 80, faire ses courses au marché d'une ville de province - s'il n'y avait pas la statue de Giordano Bruno, brûlé vif comme hérétique, sur cette même place, en 1660.
 Sur la place Campo de' Fiori , on est en plein dans Rome et pourtant on aurait cru, au milieu des années 80, faire ses courses au marché d'une ville de province - s'il n'y avait pas la statue de Giordano Bruno, brûlé vif comme hérétique, sur cette même place, en 1660.
 Sur la place Campo de' Fiori , on est en plein dans Rome et pourtant on aurait cru, au milieu des années 80, faire ses courses au marché d'une ville de province - s'il n'y avait pas la statue de Giordano Bruno, brûlé vif comme hérétique, sur cette même place, en 1660.
 Sur la place Campo de' Fiori , on est en plein dans Rome et pourtant on aurait cru, au milieu des années 80, faire ses courses au marché d'une ville de province - s'il n'y avait pas la statue de Giordano Bruno, brûlé vif comme hérétique, sur cette même place, en 1660.
 Sur la place Campo de' Fiori , on est en plein dans Rome et pourtant on aurait cru, au milieu des années 80, faire ses courses au marché d'une ville de province - s'il n'y avait pas la statue de Giordano Bruno, brûlé vif comme hérétique, sur cette même place, en 1660.

Sur la place Campo de' Fiori , on est en plein dans Rome et pourtant on aurait cru, au milieu des années 80, faire ses courses au marché d'une ville de province - s'il n'y avait pas la statue de Giordano Bruno, brûlé vif comme hérétique, sur cette même place, en 1660.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article