Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
vagabondblog1.com

L'archipel des Banda. Arrivée au port principal de Banda Neira.

17 Février 2018 , Rédigé par Bernard Viguier Publié dans #voyage

Ce sont les "îles aux épices", une petite dizaine où poussent notamment les noix de muscade censées protéger de la peste bubonique depuis le Moyen-Age, ce qui en faisait un produit de très grande valeur. Découvertes par les Portugais au début du XVIème siècle, elles sont dès 1621 exploitées par les Hollandais qui y revendiquent le monopole des épices, après en avoir chassé les Portugais. Les Anglais tentent  sans grand succès de prendre leur part du gâteau ( noix de muscade,et aussi clous de girofle, amandes douces )  mais la compagnie hollandaise des Indes Orientales  - la V.O.C. - impose son monopole du commerce des épices d'une manière très stricte. Les populations réticentes ou rebelles sont purement et simplement éliminées, les Hollandais n'hésitent pas à décapiter à tour de bras, particulièrement à Banda Neira et à Ay. Les Japonais occuperont quant à eux  les îles de 1942 à 1945. En novembre 1949, la Hollande se résout à reconnaître la République d'Indonésie. Le phénomène touristique est récent dans ces îles, connues pour la beauté de leurs fonds marins. Le Gunung Api ( volcan Feu ) est le point de repère de l'archipel avec ses 666 mètres, il s'est réveillé en 2017, sa dernière éruption remonte à 1988.
Ce sont les "îles aux épices", une petite dizaine où poussent notamment les noix de muscade censées protéger de la peste bubonique depuis le Moyen-Age, ce qui en faisait un produit de très grande valeur. Découvertes par les Portugais au début du XVIème siècle, elles sont dès 1621 exploitées par les Hollandais qui y revendiquent le monopole des épices, après en avoir chassé les Portugais. Les Anglais tentent  sans grand succès de prendre leur part du gâteau ( noix de muscade,et aussi clous de girofle, amandes douces )  mais la compagnie hollandaise des Indes Orientales  - la V.O.C. - impose son monopole du commerce des épices d'une manière très stricte. Les populations réticentes ou rebelles sont purement et simplement éliminées, les Hollandais n'hésitent pas à décapiter à tour de bras, particulièrement à Banda Neira et à Ay. Les Japonais occuperont quant à eux  les îles de 1942 à 1945. En novembre 1949, la Hollande se résout à reconnaître la République d'Indonésie. Le phénomène touristique est récent dans ces îles, connues pour la beauté de leurs fonds marins. Le Gunung Api ( volcan Feu ) est le point de repère de l'archipel avec ses 666 mètres, il s'est réveillé en 2017, sa dernière éruption remonte à 1988.
Ce sont les "îles aux épices", une petite dizaine où poussent notamment les noix de muscade censées protéger de la peste bubonique depuis le Moyen-Age, ce qui en faisait un produit de très grande valeur. Découvertes par les Portugais au début du XVIème siècle, elles sont dès 1621 exploitées par les Hollandais qui y revendiquent le monopole des épices, après en avoir chassé les Portugais. Les Anglais tentent  sans grand succès de prendre leur part du gâteau ( noix de muscade,et aussi clous de girofle, amandes douces )  mais la compagnie hollandaise des Indes Orientales  - la V.O.C. - impose son monopole du commerce des épices d'une manière très stricte. Les populations réticentes ou rebelles sont purement et simplement éliminées, les Hollandais n'hésitent pas à décapiter à tour de bras, particulièrement à Banda Neira et à Ay. Les Japonais occuperont quant à eux  les îles de 1942 à 1945. En novembre 1949, la Hollande se résout à reconnaître la République d'Indonésie. Le phénomène touristique est récent dans ces îles, connues pour la beauté de leurs fonds marins. Le Gunung Api ( volcan Feu ) est le point de repère de l'archipel avec ses 666 mètres, il s'est réveillé en 2017, sa dernière éruption remonte à 1988.
Ce sont les "îles aux épices", une petite dizaine où poussent notamment les noix de muscade censées protéger de la peste bubonique depuis le Moyen-Age, ce qui en faisait un produit de très grande valeur. Découvertes par les Portugais au début du XVIème siècle, elles sont dès 1621 exploitées par les Hollandais qui y revendiquent le monopole des épices, après en avoir chassé les Portugais. Les Anglais tentent  sans grand succès de prendre leur part du gâteau ( noix de muscade,et aussi clous de girofle, amandes douces )  mais la compagnie hollandaise des Indes Orientales  - la V.O.C. - impose son monopole du commerce des épices d'une manière très stricte. Les populations réticentes ou rebelles sont purement et simplement éliminées, les Hollandais n'hésitent pas à décapiter à tour de bras, particulièrement à Banda Neira et à Ay. Les Japonais occuperont quant à eux  les îles de 1942 à 1945. En novembre 1949, la Hollande se résout à reconnaître la République d'Indonésie. Le phénomène touristique est récent dans ces îles, connues pour la beauté de leurs fonds marins. Le Gunung Api ( volcan Feu ) est le point de repère de l'archipel avec ses 666 mètres, il s'est réveillé en 2017, sa dernière éruption remonte à 1988.
Ce sont les "îles aux épices", une petite dizaine où poussent notamment les noix de muscade censées protéger de la peste bubonique depuis le Moyen-Age, ce qui en faisait un produit de très grande valeur. Découvertes par les Portugais au début du XVIème siècle, elles sont dès 1621 exploitées par les Hollandais qui y revendiquent le monopole des épices, après en avoir chassé les Portugais. Les Anglais tentent  sans grand succès de prendre leur part du gâteau ( noix de muscade,et aussi clous de girofle, amandes douces )  mais la compagnie hollandaise des Indes Orientales  - la V.O.C. - impose son monopole du commerce des épices d'une manière très stricte. Les populations réticentes ou rebelles sont purement et simplement éliminées, les Hollandais n'hésitent pas à décapiter à tour de bras, particulièrement à Banda Neira et à Ay. Les Japonais occuperont quant à eux  les îles de 1942 à 1945. En novembre 1949, la Hollande se résout à reconnaître la République d'Indonésie. Le phénomène touristique est récent dans ces îles, connues pour la beauté de leurs fonds marins. Le Gunung Api ( volcan Feu ) est le point de repère de l'archipel avec ses 666 mètres, il s'est réveillé en 2017, sa dernière éruption remonte à 1988.
Ce sont les "îles aux épices", une petite dizaine où poussent notamment les noix de muscade censées protéger de la peste bubonique depuis le Moyen-Age, ce qui en faisait un produit de très grande valeur. Découvertes par les Portugais au début du XVIème siècle, elles sont dès 1621 exploitées par les Hollandais qui y revendiquent le monopole des épices, après en avoir chassé les Portugais. Les Anglais tentent  sans grand succès de prendre leur part du gâteau ( noix de muscade,et aussi clous de girofle, amandes douces )  mais la compagnie hollandaise des Indes Orientales  - la V.O.C. - impose son monopole du commerce des épices d'une manière très stricte. Les populations réticentes ou rebelles sont purement et simplement éliminées, les Hollandais n'hésitent pas à décapiter à tour de bras, particulièrement à Banda Neira et à Ay. Les Japonais occuperont quant à eux  les îles de 1942 à 1945. En novembre 1949, la Hollande se résout à reconnaître la République d'Indonésie. Le phénomène touristique est récent dans ces îles, connues pour la beauté de leurs fonds marins. Le Gunung Api ( volcan Feu ) est le point de repère de l'archipel avec ses 666 mètres, il s'est réveillé en 2017, sa dernière éruption remonte à 1988.
Ce sont les "îles aux épices", une petite dizaine où poussent notamment les noix de muscade censées protéger de la peste bubonique depuis le Moyen-Age, ce qui en faisait un produit de très grande valeur. Découvertes par les Portugais au début du XVIème siècle, elles sont dès 1621 exploitées par les Hollandais qui y revendiquent le monopole des épices, après en avoir chassé les Portugais. Les Anglais tentent  sans grand succès de prendre leur part du gâteau ( noix de muscade,et aussi clous de girofle, amandes douces )  mais la compagnie hollandaise des Indes Orientales  - la V.O.C. - impose son monopole du commerce des épices d'une manière très stricte. Les populations réticentes ou rebelles sont purement et simplement éliminées, les Hollandais n'hésitent pas à décapiter à tour de bras, particulièrement à Banda Neira et à Ay. Les Japonais occuperont quant à eux  les îles de 1942 à 1945. En novembre 1949, la Hollande se résout à reconnaître la République d'Indonésie. Le phénomène touristique est récent dans ces îles, connues pour la beauté de leurs fonds marins. Le Gunung Api ( volcan Feu ) est le point de repère de l'archipel avec ses 666 mètres, il s'est réveillé en 2017, sa dernière éruption remonte à 1988.
Ce sont les "îles aux épices", une petite dizaine où poussent notamment les noix de muscade censées protéger de la peste bubonique depuis le Moyen-Age, ce qui en faisait un produit de très grande valeur. Découvertes par les Portugais au début du XVIème siècle, elles sont dès 1621 exploitées par les Hollandais qui y revendiquent le monopole des épices, après en avoir chassé les Portugais. Les Anglais tentent  sans grand succès de prendre leur part du gâteau ( noix de muscade,et aussi clous de girofle, amandes douces )  mais la compagnie hollandaise des Indes Orientales  - la V.O.C. - impose son monopole du commerce des épices d'une manière très stricte. Les populations réticentes ou rebelles sont purement et simplement éliminées, les Hollandais n'hésitent pas à décapiter à tour de bras, particulièrement à Banda Neira et à Ay. Les Japonais occuperont quant à eux  les îles de 1942 à 1945. En novembre 1949, la Hollande se résout à reconnaître la République d'Indonésie. Le phénomène touristique est récent dans ces îles, connues pour la beauté de leurs fonds marins. Le Gunung Api ( volcan Feu ) est le point de repère de l'archipel avec ses 666 mètres, il s'est réveillé en 2017, sa dernière éruption remonte à 1988.
Ce sont les "îles aux épices", une petite dizaine où poussent notamment les noix de muscade censées protéger de la peste bubonique depuis le Moyen-Age, ce qui en faisait un produit de très grande valeur. Découvertes par les Portugais au début du XVIème siècle, elles sont dès 1621 exploitées par les Hollandais qui y revendiquent le monopole des épices, après en avoir chassé les Portugais. Les Anglais tentent  sans grand succès de prendre leur part du gâteau ( noix de muscade,et aussi clous de girofle, amandes douces )  mais la compagnie hollandaise des Indes Orientales  - la V.O.C. - impose son monopole du commerce des épices d'une manière très stricte. Les populations réticentes ou rebelles sont purement et simplement éliminées, les Hollandais n'hésitent pas à décapiter à tour de bras, particulièrement à Banda Neira et à Ay. Les Japonais occuperont quant à eux  les îles de 1942 à 1945. En novembre 1949, la Hollande se résout à reconnaître la République d'Indonésie. Le phénomène touristique est récent dans ces îles, connues pour la beauté de leurs fonds marins. Le Gunung Api ( volcan Feu ) est le point de repère de l'archipel avec ses 666 mètres, il s'est réveillé en 2017, sa dernière éruption remonte à 1988.
Ce sont les "îles aux épices", une petite dizaine où poussent notamment les noix de muscade censées protéger de la peste bubonique depuis le Moyen-Age, ce qui en faisait un produit de très grande valeur. Découvertes par les Portugais au début du XVIème siècle, elles sont dès 1621 exploitées par les Hollandais qui y revendiquent le monopole des épices, après en avoir chassé les Portugais. Les Anglais tentent  sans grand succès de prendre leur part du gâteau ( noix de muscade,et aussi clous de girofle, amandes douces )  mais la compagnie hollandaise des Indes Orientales  - la V.O.C. - impose son monopole du commerce des épices d'une manière très stricte. Les populations réticentes ou rebelles sont purement et simplement éliminées, les Hollandais n'hésitent pas à décapiter à tour de bras, particulièrement à Banda Neira et à Ay. Les Japonais occuperont quant à eux  les îles de 1942 à 1945. En novembre 1949, la Hollande se résout à reconnaître la République d'Indonésie. Le phénomène touristique est récent dans ces îles, connues pour la beauté de leurs fonds marins. Le Gunung Api ( volcan Feu ) est le point de repère de l'archipel avec ses 666 mètres, il s'est réveillé en 2017, sa dernière éruption remonte à 1988.

Ce sont les "îles aux épices", une petite dizaine où poussent notamment les noix de muscade censées protéger de la peste bubonique depuis le Moyen-Age, ce qui en faisait un produit de très grande valeur. Découvertes par les Portugais au début du XVIème siècle, elles sont dès 1621 exploitées par les Hollandais qui y revendiquent le monopole des épices, après en avoir chassé les Portugais. Les Anglais tentent sans grand succès de prendre leur part du gâteau ( noix de muscade,et aussi clous de girofle, amandes douces ) mais la compagnie hollandaise des Indes Orientales - la V.O.C. - impose son monopole du commerce des épices d'une manière très stricte. Les populations réticentes ou rebelles sont purement et simplement éliminées, les Hollandais n'hésitent pas à décapiter à tour de bras, particulièrement à Banda Neira et à Ay. Les Japonais occuperont quant à eux les îles de 1942 à 1945. En novembre 1949, la Hollande se résout à reconnaître la République d'Indonésie. Le phénomène touristique est récent dans ces îles, connues pour la beauté de leurs fonds marins. Le Gunung Api ( volcan Feu ) est le point de repère de l'archipel avec ses 666 mètres, il s'est réveillé en 2017, sa dernière éruption remonte à 1988.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article